Marguerite de la nuit (1955) Claude Autant-Lara

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France18 janvier 1956
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Marguerite de la nuit" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Autant-Lara
Auteur de l'oeuvre originalePierre Mac Orlan
DialoguisteGhislaine Autant-Lara
DialoguisteGabriel Arout
Société de production S.N.E.G. - Société Nouvelle des Établissements Gaumont
Société de production Del Duca Films
Société de production Cino Del Duca (Roma)
Directeur de productionLéon Carré
Directeur de la photographieJacques Natteau
Ingénieur du sonPierre Calvet
Compositeur de la musique originaleRené Cloërec
DécorateurMax Douy
CostumierRosine Delamare
CostumierPaulette Coquatrixpour les robes
CostumierLéon Zay
MonteurMadeleine Gug
Coordinateur des effets spéciauxNicolas Wilcke

générique artistique

Michèle Morgan(Marguerite)
Yves Montand(M. Léon)
Pierre Palau(Dr Faust)
Massimo Girotti(Valentin)
Jean-François Calvé(Georges Faust)
Jacques Clancy(Angelo)
Jean Debucourt(L'homme austère)
Louis Seigner(L'homme de l'hôtel)
Josselin(Le patron du "Pigall's")
Hélène Tossy(La patronne de café)
Michèle Nadal
Jacqueline Chambord(la chanteuse)
Geneviève Morel(la concierge)
Françoise Jacquier(la dame du vestiaire)
Madeleine Lambert(l'admiratrice)
Yannick Malloire(Lucienne, la petite fille)
Louisa Colpeyn(la comtesse russe)
Suzet Maïs(la consommatrice )
Fernand Sardou(le patron du café)
Louis Blanche(l'aveugle)
Jacques Erwin(le ténor)
Camille Guérini(l'écrivain)
Paul Demange(un consommateur)
Max Mégy(un inspecteur)
Georges Sellier
Lucien Frégis(un chasseur)
Robert Le Fort(le barman)
Bernard Musson(le garçon)
Jean Degrave(un consommateur)
Guy Favières(un témoin)
André Saint-Luc
Emile Riandreys
Claude Bertrand(Jo)

Bibliographie

Synopsis

Transposition du thème de Faust rajeuni par Méphisto. Dans le film, le vieillard assiste à une représentation de l'opéra et, en sortant, fait la connaissance d'un personnage grand et sec, en habit, qui fournit en drogue les acteurs, s'intéresse soudain au vieux docteur, le suit, lui offre une cigarette, du feu. Mais la cigarette brûle sans se consumer ; le vieillard pressent que le mystérieux personnage est plus qu'un mondain serviable. Il le cherche, le rejoint au Pigal's. Et lui, l'ascète qui vient de découvrir en une nuit le tabac et l'alcool, rencontre une danseuse, Marguerite. Il dit son regret. Offre de l'autre. Hésitations et contrat. A son réveil, le docteur a vingt ans. Au Pigal's, il retrouve Marguerite ; amour et promenade amoureuse où les projets s'échafaudent. Mais il y a l'ancien ami de Marguerite : bagarre. Soudain dur et mauvais, Faust tue. Les amants se réfugient chez le frère de Marguerite qui est prêtre. Faust se terre deux jours. Imperméable à la paix du lieu, Marguerite veut reprendre à Méphisto l'âme de son ami ; mais la réponse est nette : c'est âme pour âme, et âme pure pour âme pure. Marguerite cherche, va d'échec en échec, et rentre, découragée, se jeter dans les bras de son frère. Le prêtre affirme qu'elle trouvera la solution en son coeur. C'est alors que, pressée par le temps et rebutée par Faust, elle signe le pacte de son sang. Faust est délivré du maléfice. Méphisto vient chercher Marguerite. Et Faust, qui n'est pas délivré de lui-même, de sa médiocrité, la laisse monter dans ce train qui va l'emporter. Méphisto, vaincu par la générosité de Marguerite, déchire le pacte ; Marguerite s'est endormie, dans la joie sereine d'avoir su aimer l'autre pour lui-même.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation