Dernier été à Tanger (1986) Alexandre Arcady

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1987
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Dernier été à Tanger" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAlexandre Arcady
Assistant réalisateurFrançois Charlent
ScénaristeAlexandre Arcady
ScénaristeAlain Le Henry
ScénaristeTito Topin
Auteur de l'oeuvre originaleWilliam O'Farrell
Société de production Les Films Ariane (Paris)
Société de production Alexandre Films (Paris)
Société de production Antenne 2
Société de production Soffia
Société de production Selena Audiovisuel
Société de production Vides Cinematografica (Roma)
Producteur déléguéAlexandre Arcady
Producteur déléguéJean Nachbaur
Directeur de productionHenri Brichetti
Directeur de productionMohammed Lotfi
Distributeur d'origine AAA - Acteurs Auteurs Associés
Directeur de la photographieRobert Alazraki
Ingénieur du sonAlain Sempé
Compositeur de la musique originaleSerge Franklin
DécorateurJean-Louis Povéda
MonteurLuce Grunenwaldt
MonteurSophie Schmit

générique artistique

Thierry Lhermitte(Richard Corrigan)
Valeria Golino(Claudia Marchetti)
Vincent Lindon(Roland Barrès)
Roger Hanin(William Barrès)
Julien Guiomar(Le commissaire Gomez)
Anna Karina(Myrrha)
Jean Bouise
Nathalie Courval
Jean-Claude de Goros
Luigi Diberti
Christian Fella
Howard Vernon
Jacques Villeret

Bibliographie

Synopsis

Richard Corrigan, détective privé, rêve à l'Amérique et s'ennuie à Tanger. 1956, la ville n'est pas encore rattachée au Maroc indépendant. Un avocat suisse lui propose beaucoup d'argent pour ne porter qu'une enveloppe. Au bar d'un hôtel il rencontre la destinataire. C'est Claudia, tout juste débarquée. De retour à son bureau, Corrigan découvre l'avocat assassiné. Il est soupçonné par le commissaire Gomez. Il propose à Claudia son silence contre quelques billets, qui lui permettent de retrouver son pistolet et sa voiture au clou. Elle lui demande de l'amener au Silver Club, un cabaret tenu par le fils Barrès, Roland. Celui-ci n'a d'yeux que pour elle mais elle refuse ses avances. Elle recherche les hommes qui ont assassiné son père dix ans auparavant. William, le père Barrès, était à leur tête. L'enjeu était le pouvoir de l'argent sur Tanger. Elle s'appelait Carla et n'avait que dix ans. Elle les tue un à un. Seul Max Pasquier, conseiller de William, connaît la vérité ; c'est lui qui l'a fait passer pour morte à l'époque. Il essaie de la faire renoncer à ses projets ainsi que Corrigan à ses recherches commandées par le père Barrès, inquiet de l'amour que porte son fils à cette inconnue. Face à la mort de ses hommes de main, il comprend que c'est lui qu'on veut atteindre. Il soupçonne le détective privé et bat à mort sa maîtresse Myrrha. Corrigan s'est réfugié dans la famille juive qui avait aidé la petite Carla. Il découvre la vérité, mais le commissaire ne le lâche plus. Claudia/Carla rompt avec Roland et convie William à un rendez-vous dans la maison abandonnée de son père. Alors que les dernières familles quittent Tanger, il s'y rend. Il arrive à circonvenir Claudia et veut en faire sa maîtresse. Roland les surprend.Bien qu' auparavant fasciné et terrifié par son père, il ramasse l'arme et le tue avant de se donner la mort. Corrigan part enfin pour le pays de ses rêves. Sur le bateau il retrouve Claudia.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurRégie Cassette Vidéo
DistributeurGaumont Columbia RCA Vidéo (Boulogne-Billancourt)
Annee1988
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée90 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)95468
Nombre de salles de sortie (Paris)33
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)6
Nombre d'entrée première semaine (Paris)44638