Les Régates de San Francisco (1959) Claude Autant-Lara

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France20 avril 1960
>> Rechercher "Les Régates de San Francisco" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Autant-Lara
ScénaristePierre Bost
Auteur de l'oeuvre originalePier Antonio Quarantotti Gambini
DialoguisteJean Aurenche
DialoguistePierre Bost
Société de production Iéna Productions
Société de production C.E.I.A.D. - Compagnia Edizioni Internazionali Artistiche Distribuzione (Roma)
ProducteurRaoul Lévy
Directeur de productionYves Laplanche
Directeur de la photographieArmand Thirard
Ingénieur du sonRené-Christian Forget
Compositeur de la musique originaleRené Cloërec
DécorateurMax Douy
MonteurMadeleine Gug

générique artistique

Danièle Gaubert(Lidia)
Laurent Terzieff(Eneo)
Suzy Delair(Lucilla)
Folco Lulli(Luigi)
Nelly Benedetti(Tina)
Dominique Blondeau(Ario)
Lucien Callamand
François Nocher(Berto)

Bibliographie

Synopsis

Dans un petit port méditerranéen, deux familles vivent côte à côte, à bord de pontons où sont installés des clubs nautiques. Tandis que son père, Luigui, gros lourdaud à la colère facile, chasse les rats, Lidia, adolescente de quinze ans, chasse les jolis garçons et l'amour. Depuis peu, elle délaisse son frère Berto et son petit voisin Ario, qui vit seul avec sa mère, femme facile, se consolant aisément du départ de son mari pour l'Amérique. Lydia, déjà consciente de sa beauté naissante, se laisse séduire par Eneo, beau garçon qui travaille dans le port. Il est bien l'amant de Lydia qui lui donne de l'argent. Mais la coquetterie de Lydia est une arme puissante à laquelle il cède bien volontiers. Le jeune Ario, attachant adolescent de douze à treize ans, souffre de l'inconduite de sa mère, des sourires ironiques de Lidia et confie à son camarade Berto, tant il voudrait que ce soit vrai, que des nouvelles de son père, parti aux régates de San Francisco, arrivent régulièrement au foyer. Un soir, par amusement et par forfanterie, Lidia donne à Ario un rendez-vous dans le hangar à bateau. L'enfant arrive, se cache derrière un pan de mur et aperçoit Eneo venu rejoindre Lydia qu'il caresse. Révolté et écoeuré, Ario a bougé. Eneo ne tarde pas à deviner une présence étrangère et découvre Ario, mort de peur. Une lutte s'engage. Ario s'enfuit, éperdu. Luigi, père de Lydia, réveillé nar le bruit et soupçonnant l'inconduits de sa fille - une scène antérieure nous l'avait montré déchirant violemment la chemise de nuit de Lydia - sort armé d'un fusil. Luîgi tire sur Eneo qui s'enfuit et tente d'atteindre la porte de Tina. Ario s'est réfugié chez sa mère. Elle recueille Eneo blessé. Mais quand Ario, sur l'ordre de sa mère, plonge dans le port pour traverser la rade et aller chercher du secours, Luigi tire dans la nuit sur le plongeur. Au cri poussé par le jeune garçon, il comprend sa tragique méprise. Tandis que dans les yeux de Lydia passe une lueur d'angoisse et d'horreur, l'eau reprend peu à peu son calme.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation