Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas mais elle cause (1969) Michel Audiard

Pays de productionFrance
Sortie en France 1970
>> Rechercher "Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas mais elle cause" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMichel Audiard
Assistant réalisateurPaul Nuyttens
Assistant réalisateurJean-Claude Sussfeld
ScénaristeMichel Audiard
Auteur de l'oeuvre originaleFred Kassak
AdaptateurJean-Marie Poiré
AdaptateurMichel Audiard
DialoguisteMichel Audiard
Société de production Gaumont International
ProducteurAlain Poiré
Directeur de productionIrénée Leriche
Directeur de productionRobert Sussfeld
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographiePierre Petit
CadreurAdolphe Charlet
Ingénieur du sonGuy Villette
Compositeur de la musique originaleGeorges Van Parys
DécorateurJean d' Eaubonne
MaquilleurLouis Bonnemaison
CoiffeurIrène Servet
MonteurRobert Isnardon
MonteurMonique Isnardon
ScriptSuzanne Durrenberger
Photographe de plateauMarcel Dolé

générique artistique

Annie Girardot(Germaine)
Bernard Blier(Liéthard)
Sim(Phalempin)
Mireille Darc(Francine)
Jean Le Poulain(Gruson)
Micheline Luccioni(Lulu)
Anicée Alvina(Monique)
Jean Carmet(patron Triolet)
Robert Dalban(Le principal)
Evelyne Dress(la cliente de la banque)
Daniel Lecourtois(Brimeux, le P.-D.G.)
Jean-Marie Rivière(Fernand)
Dominique Zardi(le professeur de Sciences)
Catherine Samie(Jannou)
Jean-Pierre Darras(La Motte Brébière)
Michel Audiard(le preneur de son TV)
Jacques Hilling(le fêtard avec Francine)
Agnès Duval(la vieille dame)
Monique Morisi(Juliette)
Josée Yanne(la speakerine)
René Lebrun(l'homme aux condoléances)

Bibliographie

Synopsis

Germaine est une femme de ménage très occupée. Elle a trois principaux clients qui ont des vies secrètes. Par exemple, Liethard, caissier dans une grande banque, prélève de l'argent de la caisse pour payer les services d'une prostituée qui se livre à un mimodrame destiné à ses désirs pervers. Mais un jour, le supérieur de Liethard découvre le pot aux rosés et survient à son domicile. Il y sera proprement occis et enterré dans le jardin. Francine, autre cliente de Germaine, est une célèbre productrice de télévision qui va épouser un ministre. Ce que le ministre ne sait pas, c'est que sa future épousée participait autrefois activement à des ballets roses. Germaine, faisant son travail, entend la confidence et la rapporte à Lîethard. Celui-ci voit aussitôt le moyen d'exercer sur Francine un chantage qui lui permettra de remettre dans sa caisse les sommes « empruntées ».Le troisième client de la bavarde Germaine est un éducateur qui s'occupe des enfants déhérités des bidonvilles. Pour leur payer de belles vacances, il est fantaisiste de music-hall à l'Alcazar où il fait un numéro de travesti. Quand Germaine apprend cette seconde occupation de son patron et ami l'éducateur, elle s'empresse de la faire connaître à Francine, qui exerçant un chantage auprès de l'artiste, récupère les sommes qu'elle doit verser à Liethard. Et quand notre éducateur apprendra que le caissier est un assassin, la boucle sera bouclée. Désormais les trois employeurs de Germaine, dans un ballet bien réglé, se feront chanter mutuellement en circuit fermé. Mais tout ceci finira en tuerie. Seule, Francine en échappera. Elle en sera quitte pour verser à Germaine une pension à vie qui lui permettra de réaliser son rêve : couler des jours heureux à Monte-Carlo.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation