Paris n'existe pas (1968) Robert Benayoun

Pays de productionFrance
Sortie en France 1969
>> Rechercher "Paris n'existe pas" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRobert Benayoun
ScénaristeRobert Benayoun
DialoguisteRobert Benayoun
Société de production OPERA - Office de Productions, Editions et Réalisations Artistiques (Paris)
Société de production Lycanthrope Films
Directeur de productionJean-Roch Rognoni
Directeur de la photographiePierre Goupil
Ingénieur du sonGuy Villette
Compositeur de la musique originaleSerge Gainsbourg
DécorateurJacques Dugied
MonteurJean Ravel

générique artistique

Richard Leduc(Simon)
Danièle Gaubert(Angela)
Serge Gainsbourg(Laurent)
Monique Lejeune(Félicienne)
Denise Péron(Mme Petersen)
Robert Benayoun
Maurice Bénichou
Dennis Berry(le beatnick)
Gregory Chmara(le vieillard)
Madeleine Damien(la vieille dame à la bouteille de lait)
Henri Déus(Philibert)
Jean Lescot(Guy)
Roger Lumont
Jean Pommier
Douglas Read
Sonia Saviange(Mme Lopez)
François Valorbe
Christian Van Cau
Reine Villers(Germaine)

Bibliographie

Synopsis

Paris, 1968. Simon Devoreux, jeune peintre abstrait qui se sent déjà dépassé et vieux jeu, a une « crise d'inspiration » qui l'amène au bord de la neurasthénie. Tout a commencé par des hallucinations visuelles. Simon voit les objets changer de place dans un ballet insolite. Il s'aperçoit peu à peu que ces changements de place que subissent les objets devant ses yeux correspondent à une capacité qui lui est offerte de se mouvoir dans le temps. Il peut remonter de trente ou quarante ans en arrière et prévoir le futur immédiat. Parfois aussi, les choses qu'il imagine ne se sont pas produites ou ne se produiront jamais. Sa fiancée Angela, rédactrice dans un journal de mode, sent Simon lui échapper de plus en plus. Il s'étiole, il s'éteint, Il vit dans un autre monde. Une jeune femme, Félicienne, lui apparaît dans son intérieur baroque et romantique, sur les lieux mêmes où il vit actuellement. Il voit tout le passé de sa maison ; contemple longuement la Parisienne anonyme de l'entre-deux guerres se coiffer, lire, dormir, etc. Mais ces rendez-vous avec le passé ne sont pas sans danger pour Simon. En effet, dans les rues, il ne regarde plus ce qui se passe au moment présent, et bouscule les gens et même, un jour, est renversé par un camion. Il s'en sort heureusement sans blessures graves et Angela le ramène dans leur maison. Là, Simon dit qu'il doit revoir tout leur passé commun, qui passe devant ses yeux comme les visions d'un radioscope. Après ce voyage, Simon pense être guéri. Mais sera-t-il vraiment capable de reprendre une vie normale ?
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation