Pas de caviar pour tante Olga (1965) Jean Becker

Pays de productionFrance
>> Rechercher "Pas de caviar pour tante Olga" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Becker
Auteur de l'oeuvre originaleCharles Exbrayat
AdaptateurJean Becker
AdaptateurMaurice Fabre
AdaptateurDidier Goulard
DialoguisteHenri Jeanson
Société de production Les Films du Trapèze
ProducteurLouis-Émile Galey
Directeur de productionFred Surin
Directeur de la photographieGhislain Cloquet
Ingénieur du sonJacques Lebreton
Compositeur de la musique originaleJacques Loussier
DécorateurRobert Clavel
MaquilleurPierre Berroyer
MonteurMonique Kirsanoff

générique artistique

Pierre Brasseur(Patache)
Pierre Vernier(Hector Dumont-Fréville)
Francis Blanche(M. Dufour)
Sophie Daumier(Philo)
Dora Doll(Rosa Patache)
Denise Grey(Madame Dumont-Fréville)
Nina Demestre(Lili)
Nino Stefanini(Alexis Narenev)
Colin Mann(Ericksen)
Christian de Tillière(Sansonnet)
Rellys(Farette)
Elisabeth Ercy(Germaine)
Pierre Bertin(Dumont-Fréville)
Noël Roquevert(Edouard, le valet)
Germaine Michel
Denise Péronne
Raymond Meunier
Philippe Castelli
Dominique Davray
Marcel Pérès
Robert Blome
Charles Bayard
Paul Bisciglia
Colette Régis

Bibliographie

Synopsis

Dans un bureau de l'O.T.A.N., à Paris, où elle fait le ménage, une jeune femme, Rosa Patache, a dérobé, pour le compte de son amant, Alexis Narenev, un microfilm appelé selon le code des espions « Le caviar de Tante Olga ». Elle retire de la pension des Soeurs auxquelles elle l'avait confiée depuis l'enfance Lily, sa fille naturelle, âgée de huit ans ; elle part pour Lyon afin d'y remettre le document à celui dont elle espère que la reconnaissance lui vaudra, pour son enfant un père et pour elle, un époux. Mais ce dernier a entre temps reçu l'ordre de venir à Milan livrer la pièce dérobée à un agent du réseau que dirige un mystérieux Monsieur Casimir. Il consent à y emmener Rosa, mais la décide à faire conduire la petite Llly chez son grand-père maternel. Un malentendu fait croire à Lily que, son père s'appelant Hector, ce dernier ne peut être que l'interpelé de ce nom par Hélène Dufour (héritière d'un parvenu dont la fortune doit redorer le blason des Dumont-Préville, aristocratique famille de soyeux lyonnais dont les affaires périclitent). Il en résulte que le rejeton des Dumont-Fréville, fiancé peu enthousiaste du projet, se retrouve, bientôt, avec sa prétendue fille à prendre en charge alors qu'il apprend l'assassinat mystérieux de la mère de l'enfant dans le train de Milan, d'où est descendu le coupable Narenev. Celui-ci tient à récupérer le micro-film que Lily, sans le savoir, possède dans le bâton de rouge à lèvres maternel qu'elle avait pris pour s'amuser à dessiner. C'est l'occasion d'une poursuite aux multiples rebondissements qui s'achève par la rupture des fiançailles d'Hector avec Germaine, le démantellement du reseau d'espionnage dont le chef, M. Casimir, se trouve découvert dans la personne de M. Dufour. Ce pourrait être la ruine pour les Dumont-Préville, si ne demeurait, avec Rosa, l'espoir de l'exploitation d'une de ses inventions qui leur permettra de vivre et procurera à l'heureuse Lily, avec une gentille maman, un « papa Hector », farfelu mais charmant.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 18 janvier 1965
Fin : 04 mars 1965