Le Vieil homme et l'enfant (1966) Claude Berri

Pays de productionFrance
Sortie en France 1967
DistributeurPathé Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Vieil homme et l'enfant" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Berri
ScénaristeClaude Berri
AdaptateurGérard Brach
DialoguisteClaude Berri
Société de production P.A.C. - Production Artistique et Cinématographique
Société de production Valoria Films (Paris)
Société de production Renn Productions (Paris)
ProducteurPaul Cadéac
Directeur de productionJean Darvey
Directeur de la photographieJean Penzer
Ingénieur du sonJean Labussière
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
DécorateurGeorges Lévy
DécorateurMaurice Petri
CostumierJacques Cottin
MonteurSophie Coussein

générique artistique

Michel Simon(Pépé)
Luce Fabiole(Mémé)
Alain Cohen(Claude)
Roger Carel(Victor)
Paul Préboist(Maxime)
Zorica Lozic(La mère de Claude)
Charles Denner(Le père de Claude)
Jacqueline Rouillard(L'institutrice)
Aline Bertrand(Raymonde)
Sylvine Delannoy(Suzanne)
Denise Péron(la propriétaire)
Didier Perret(le frère de Dinou)
Marco Perrin(le curé)
Elisabeth Rey(Dinou)

Bibliographie

Synopsis

Pour échapper à l'angoisse qui les étreint quotidiennement en cette France de 1943, les parents d'un petit garçon juif de 9 ans envoient leur enfant chez les vieux parents d'une voisine compatissante qui vivent à la campagne, près de Grenoble. L'enfant, qui de Claude Langmann est devenu Claude Longuet, sera la joie du vieux couple qui l'héberge jusqu'à la libération de la France. Ce film est la chronique du séjour de ce petit Parisien accueilli par les quolibets des enfants du village (« parisien, tête de chien, parigot, tête de veau »), mais tendrement aimé par le vieux ménage, qui se sent rajeuni par sa présence. Pépé est violemment antisémite, et lorsque le petit garçon, attentif, amusé et ému, lui demande quel mal lui ont fait les Juifs, le grand-pêre répond qu'ils ne lui ont rien fait personnellement : « Il ne manquerait plus que ça ! ». Le petit garçon entre dans le jeu de cette situation qu'il domine mieux que les adultes qui l'entourent et goûte la joie de vivre dans cette campagne où arrivent assourdis les bruits et la fureur de la guerre. C'est alors une charmante peinture d'une vie quotidienne faite de joies saines, bucoliques, où le chant des saisons qui se renouvellent, malgré la guerre et la stupidité des hommes, apporte le vrai sens de la vie. Le petit Claude rejoindra son papa et sa maman à l'automne 1945. Par une pluvieuse après-midi, d'une tristesse accordée à leur coeur, Pépé et Mémé auront les yeux pleins de larmes de voir partir leur « petit garçon ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 08 août 1966
Fin : 14 octobre 1966