La Situation est grave... mais pas désespérée (1975) Jacques Besnard

Pays de productionFrance
Sortie en France 1976
>> Rechercher "La Situation est grave... mais pas désespérée" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJacques Besnard
ScénaristeJacques Besnard
Auteur de l'oeuvre originalePierre Germont
DialoguisteJean Amadou
Société de production PromoCinéma
Producteur déléguéPierre-Henri Marin
Distributeur d'origine PlanFilm
Directeur de la photographieMarcel Grignon
Ingénieur du sonMax Olivier
Compositeur de la musique originaleHenri Bourtayre
Compositeur de la musique originaleGuy Mardel
MaquilleurMicheline Chaperon
MonteurGilbert Natot
ScriptChristiane Bertin
CascadeurRémy Julienne

générique artistique

Michel Serrault(Pierre Mazard)
Jean Lefebvre(Bertrand Duvernois)
Maria Pacôme(Sophie de Valrude)
Daniel Prévost(l'inspecteur Landrin)
Cécile Vassort(Annie, la bonne)
Henri Guisol(le comte Alexandre de Valrude, le beau-père)
Gabriel Cattand(Philippe de Valrude)
Colette Teissèdre(Madame Mazard)
Philippe Forquet
Jean Lara
Jean Puyberneau
Catherine Serre
Bernard Tiphaine

Bibliographie

Synopsis

C'est le réveillon de Noël... Cet événement heureux n'empêche en aucune façon certains malfaiteurs de travailler: l'un d'entre eux organise un hold-up dans une banque et s'enfuit dans une voiture obligeamment "prêtée" par la police. Laquelle, certaine que le gangster - sentimental à ses heures - ne manquera pas de présenter ses voeux à sa maman, envahit la villa voisine de celle de la vieille dame, qui appartient à une veuve, Sophie de Valrude. Cette initiative ne peut tomber plus mal: afin d'obtenir à son nouveau fiancé, Bertrand Duvernois, promoteur immobilier, l'autorisation officielle d'édifier une tour, Sophie a accepté de recevoir pour le week-end le secrétaire d'Etat à la Qualité de la Culture, Pierre Mazard. Or, celui-ci, en pleine escapade amoureuse, ne recherche qu'une chose: le calme... Un calme bien vite troublé par l'arrivée de l'inspecteur Landrin à la tête de la Brigade anti-gangs. La situation se complique encore du fait de l'intrusion de quatre personnages qu'on n'attendait pas: la jalouse femme du secrétaire d'Etat encombrée d'un revolver prêt à partir, le beau-père de Sophie de Valrude qui croit son fils toujours vivant, du prétendu-mort Philippe de Valrude, qui, longtemps amnésique, regagne en secret ses pénates, enfin d'un homme mystérieux - le gangster? - qui s'en vient mourir sous le divan du salon de Sophie. Devant le "fantôme" de son ancien patron et un cadavre ambulant que chacun dissimule du mieux qu'il peut afin d'éviter un scandale, la bonne de Sophie passe son temps à s'évanouir, ce qui force Pierre Mazard à jouer les médecins, dans l'espoir de préserver son incognito compromis. Après de multiples mésaventures, Sophie de Valrude se retrouvera avec deux hommes sur les bras tandis que l'inspecteur Landrin découvrira, dans le cadavre mystérieux, son propre chef, tué par erreur... Le secrétaire d'Etat, réconcilié avec sa femme, aura, quant à lui, la surprise de s'en retourner avec le sinistre gangster, cause de tout ce remue-ménage, qui, pour clore la soirée, le prendra en otage...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurFil à Film (Gaillon)
DistributeurFil à Film (Gaillon)
Annee1990
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée90 minutes

Exploitation

Tournage

Lieux de tournage