Soupçons (1955) Pierre Billon

Pays de productionFrance
Sortie en France 1956
>> Rechercher "Soupçons" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPierre Billon
Auteur de l'oeuvre originaleMaurice Dekobra
DialoguistePierre Billon
DialoguisteMaurice Dekobra
Société de production Licorne Films
Société de production Onyx Films (Montréal)
Directeur de productionBen Barkay
Directeur de la photographieAndré Bac
Ingénieur du sonRoger Cosson
Compositeur de la musique originaleJoseph Kosma
DécorateurAimé Bazin
MonteurGeorges Arnstam

générique artistique

Anne Vernon(Claire Grandjean)
Franck Villard(Etienne de Montenoy)
Dora Doll(Angèle)
Henri Vilbert(Charles Tramillet)
Ketti Gallian(Cécile de Villesec)
Jacques Castelot(Thierry de Villesec)
Rudy Caumont
Isabelle Eber(Simone Tramillet)
Roland Lesaffre(Raymond)
Yannick Malloire(la petite Françoise)
Yves Massard(le docteur)
Christel Mathieu(Henriette Tramillet)
Albert Michel(le garde-chasse)
Bernard Musson(le notaire)
Serge Nadaud(inspecteur Fiori)
Claire Olivier(Rose)
Gilles Quéant(le juge)
Zina Rachewsky(Dora)
Raymond Raynal
Robert Seller(le valet de chambre)
Anita Soler
Perrette Souplex(Clotilde)

Bibliographie

Synopsis

Claire est durement touchée quand la police vient lui apprendre que son fiancé fait partie d'une bande de trafiquants et vient d'être arrêté. Mais Claire Grandjean est courageuse ; pour fuir l'hôtel Poussin où elle avait vécu joyeuse l'attente de son mariage, mais aussi pour vivre, elle va se présenter pour le poste d'institutrice au château de M. de Montenoy. Etienne de Montenoy a une gouvernante, Angèle. Angèle s'est employée à devenir la maîtresse du châtelain ; elle voit donc d'un très mauvais oeil arriver cette charmante institutrice. Mais M. de Montenoy accueille Claire sans hésiter et lui confie l'éducation de sa filleule le jour même. Et il faudra peu de temps pour qu'il s'éprenne. Claire, après l'avoir découragé, comprendra qu'elle est vraiment aimée et acceptera les fiançailles. Mais un soir, M. de Montenoy est pris d'un malaise soudain, assez grave. Le docteur prescrit un traitement ; le malade commence à se remettre et profite de sa solitude pour rédiger un nouveau testament ; soudain il rechute et meurt. Intrigué, le docteur refuse le permis d'inhumer et l'analyse révèle un empoisonnement. Quel en est l'auteur ? Est-ce Claire, que le dernier testament fait légataire ? Est-ce Angèle qui fut accusée, autrefois, d'avoir empoisonné son ancien patron et qui ne fut relâchée que faute de preuves ? N'est-ce pas plutôt l'ex-fiancé de Claire qui, ayant découvert sa retraite, est venu la retrouver mais a été éconduit ? Ou Thierry de Villèse, beau-frère du défunt par sa femme, Cécile, et hobereau ruiné ? Ou encore Charles Tramillet, l'autre beau-frère, mari de Henriette ? Charles s'était empressé d'aller au village pour faire exécuter un médicament prescrit au châtelain ; mais on retrouvera dans sa voiture une perle tombée du manche d'un poignard hindou faisant partie du mobilier du château et dont le pommeau contient une poudre suspecte ; surtout, on cueillera Charles dans la loge d'une artiste de cabaret qu'il entretenait secrètement à grands frais.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation