Extérieur, nuit (1979) Jacques Bral

Pays de productionFrance
Sortie en France 1980
Procédé image35 mm - Couleur
Durée110 mn
DistributeurThunder Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Extérieur, nuit" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJacques Bral
Assistant réalisateurYves-Noël François
Assistant réalisateurFrançois Crozade
Assistant réalisateurFabienne Faudot-Bel
ScénaristeJacques Bral
Auteur de l'oeuvre originaleNoël Burchd'après un sujet original de Noël Burch
DialoguisteJacques Bral
DialoguisteJean-Paul Leca
DialoguisteJulien Lévi
Société de production Les Films Noirs (Paris)
Directeur de productionPatrick Delauneux
Distributeur d'origine MK2 Diffusion (Paris)
Directeur de la photographiePierre-William Glenn
CadreurJean-Francis Gondre
Ingénieur du sonAntoine Bonfanti
MixeurDominique Hennequin
Compositeur de la musique originaleKarl-Heinz Schäfer
MaquilleurMonique Granier
MonteurJacques Bral
MonteurAnna Ruiz
MonteurAnne Boissel
MonteurNoun Serra
RégisseurSylvain Hecht

générique artistique

Christine Boisson(Cora)
Gérard Lanvin(Léo)
André Dussollier(Bony)
Jean-Pierre Sentier(Charles)
Marie Keime(la femme)
Elisabeth Margoni(Véronique)
Lydie Pruvot(la fille du club de jazz)
Jean-Francis Gondre(le premier client)
Sylvie Pinel(le faux témoin)
Henri-Jacques Huet(un musicien)
Jean Querlier(un musicien)
Christian Lete(un musicien)
Didier Levallet(un musicien)
Patrick Delauneux(un client)

Bibliographie

Synopsis

N'ayant gardé de son passé que son saxophone, Léo s'installe chez son ami Bony, qui cherche à s'imposer comme écrivain. Moins stable que lui, il erre dans les rues de la capitale et, ce soir-là, rencontre un chauffeur de taxi. Elle est jeune, d'une beauté troublante, et "fait la nuit". Ils la passent ensemble, sur la banquette arrière. La suivante aussi, mais cette fois chez Bony, contraint d'attendre dans la rue "qu'ils aient fini", et tuant le temps avec un errant de rencontre, M. Charles, un de ces êtres aigris qui n'attendent plus rien sinon un peu d'humaine chaleur et qui, selon son expression, sont "sortis de la file d'attente". Léo sent bien toute la complexité d'un personnage comme Cora et de ses rapports avec elle; lorsqu'il lui dit un "je t'aime" sincère et grave, elle n'a d'autre attitude que de lui lancer un défi. Et, par dépit, il se retrouve chez une bourgeoise en mal de galant ce soir-là. Cora les y a suivis, pénètre dans l'appartement: esclandre, violence. Léo s'en va. Au petit matin, il n'est pas encore rentré quand elle vient le trouver chez Bony. Celui-ci réalise l'attirance qu'à son tour il a pour elle, mais pas plus lui que Léo n'aura d'autre relation avec elle. Le temps d'une dernière visite, un petit matin gris, aux deux amis, elle les quitte sans un mot, et non sans avoir emporté l'argent qui était dans la veste de Bony. Plus tard, raconte ce dernier, ils auront de temps à autre quelques nouvelles d'elle, brèves et banales. "Peut-on juger les gens?"...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)83374
Nombre de salles de sortie (Paris)11
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)16
Nombre d'entrée première semaine (Paris)19425

Palmares