Les Jeunes loups (1967) Marcel Carné

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France03 avril 1968
Procédé image35 mm - Couleur
Durée110 mn
>> Rechercher "Les Jeunes loups" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMarcel Carné
Assistant réalisateurStéphane Iscovesco
Assistant réalisateurBenoît Jacquot
ScénaristeMarcel Carné
ScénaristeClaude Accursi
DialoguisteClaude Accursi
Société de production SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Société de production West Film (Roma)
Producteur déléguéVéra Belmont
Directeur de productionGérard Beytout
Distributeur d'origine SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Directeur de la photographieJacques Robin
CadreurGeorges Pastier
Ingénieur du sonJacques Carrère
Compositeur de la musique originaleJack Arel
Compositeur de la musique originaleGuy Magenta
Compositeur de la musique originale Cyril
Auteur des chansons originalesJack Arel"I'll Never Leave You" et "Dawn Comes Alone"
Compositeur des chansons originalesJack Arel"I'll Never Leave You" et "Dawn Comes Alone"
Interprète des chansons originalesTuesday Jackson"I'll Never Leave You" et "Dawn Comes Alone"
DécorateurRino Mondellini
CostumierTed Lapidus
MaquilleurHagop Arakelian
MonteurRenée Lichtig
ScriptLucie Lichtig
RégisseurAndré Hoss
Photographe de plateauRaymond Voinquel

générique artistique

Christian Hay(Alain Langlois)
Haydée Politoff(Sylvie)
Yves Beneyton(Chris)
Roland Lesaffre(Albert)
Elina Labourdette(Nadine Sinclair)
Bernard Dhéran(Jean-Noël)
Gamil Ratib(le prince Linzani)
Élizabeth Teissier(la princesse Linzani)
Rolande Ségur(Evelyne)
Stéphane Bouy(Riccione)
Luc Bongrand(Eddie)
René Lefèvre-Bel(Gaston, le majordome)
Gilbert Servien(l'inspecteur au commissariat)
Jean Panisse(le garagiste)
Pierre Leproux(le pianiste)
Lucien Callamand
Serge Leeman

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Alain, un jeune arriviste, rencontre sur la Côte, Sylvie, une jeune fille très libre mais dont il s'apercevra que, malgré son allure audacieuse, elle n'a jamais eu d'amant. Ils font de l'auto-stop et sont reconduits à Paris par une princesse iranienne qui leur a offert l'hospitalité de sa Rolls. C'est qu'en fait elle a des vues sur le jeune homme. Celui-ci, rentré à Paris, essaie de mener de front ses deux aventures avec la princesse et avec Sylvie. Alain et Sylvie vivent en effet ensemble chez un hôtelier bonhomme et philosophe qui ne fait payer ses clients que lorsqu'ils ont des rentrées d'argent. Un soir où elle a été délaissés par Alain, Sylvie se fait prendre dana une rafle avec une bande de beatniks. L'un d'entre eux, Chris, fils de grand bourgeois et en révolte contre son milieu, lui prêtera de l'argent pour qu'elle ne soit pas gardée sous l'inculpation de vagabondage. Un tendre sentiment naît dans le coeur de Chris, plus « fleur bleue » qu'il ne veut bien le dire, à l'égard de Sylvie mais qui ne sera pas payé de retour, car elle n'aime qu'Alain. Celui-ci, abandonné par la princesse qui se lasse vite de ses jeunes conquêtes, est sans travail ni argent. Sylvie lui procure un emploi chez un photographe. Venue à Paris pour présenter des croquis à « Elle » qui ont été acceptés, elle s'est fait de bonnes relations dans les milieux de la mode et de la photo. Insulté par son employeur pour incapacité professionnelle, Alain lui dérobera, pour se venger, un objectif de grande valeur et le détruira. Pour la distraire, il emmènera Sylvie dans une longue randonnée en voiture volée, qui se terminera dans une piscine où ils se baigneront nus. Alain, qui a fait plusieurs fois office de « décorateur » auprès de femmes d'un certain âge esseulées, a rencontré un célèbre promoteur d'immeubles. A la soirée du Réveillon, où ce dernier a organisé une grande réception, Alain qui avait délaissé Sylvie sous de faux prétextes, l'y retrouve en compagnie de Chris. Les jeunes gens s'adressent des propos venimeux, dictés plus sans doute par le dépit amoureux que par une réelle mésentente. Le promoteur invite le jeune couple à vivre chez lui et offre à Alain un travail facile, mais très bien rémunéré. Quand Sylvie comprend le goût anormal de son hôte pour le jeune homme, elle prend la fuite, écoeurée, et repart dans sa famille. Alain, l'ayant rejointe, lui jure de s'amender. Mais peut-on croire ses promesses ? En tous cas, Sylvie, toujours amoureuse, les accepte et repart avec lui à Paris.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 19 juin 1967
Fin : 23 septembre 1967

Lieux de tournage