Courte tête (1956) Norbert Carbonnaux

Pays de productionFrance
Sortie en France27 février 1957
Procédé image35 mm - NB
Durée85 mn
>> Rechercher "Courte tête" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurNorbert Carbonnaux
Assistant réalisateurJacques Deray
Assistant réalisateurGeorges Lautner
ScénaristeAlbert Simonin
AdaptateurAlbert Simonin
AdaptateurNorbert Carbonnaux
DialoguisteMichel Audiard
Société de production Intermondia Films (Paris)
ProducteurJean-Paul Guibert
Directeur de productionAndré Cultet
Distributeur d'origine The Rank Organisation
Directeur de la photographieRoger Dormoy
CadreurRené Ribault
Ingénieur du sonJean-Claude Marchetti
Compositeur de la musique originaleJean Prodromidès
DécorateurJacques Colombier
MaquilleurMarcel Bordenave
MonteurJacqueline Thiédot
ScriptMarie Darricades
RégisseurEric Geiger
Photographe de plateauJean Magis

générique artistique

Fernand Gravey(Olivier Parker)
Jean Richard(Fernand Galiveau)
Jacques Duby(Amédée Lucas/Teddy Morton)
Louis de Funès(Prosper)
Micheline Dax(Lola d'Héricourt)
Darry Cowl(le réceptionniste)
Robert Murzeau(le tailleur)
Max Révol(le général des Empois)
Harry-Max(Cyril Mauvoisin)
Guy Bedos(Fred Campuche)
Jacques Dufilho(le garçon d'écurie)
Hubert Deschamps(le sommelier du cabaret)
Annick Tanguy(Magdalena)
Pascal Mazzotti(le maître d'hôtel du restaurant)
Bernard Musson(le maître d'hôtel de l'hôtel)
Fulbert Janin(le lieutenant Ceccaldi)
Jacques Ary(un inspecteur)
Robert Le Fort(un garçon d'écurie)
Jenny Astruc(une femme de chambre)
Robert Mercier(le portier de l'hôtel)
Andrès(le réceptionniste de l'hôtel)
Paul Bisciglia(le groom)
Max Dalban(l'homme obèse au hammam)
Christian Brocard(le vendeur de tuyaux)
Marius Gaidon(le garçon d'étage)
Raymond Pierson(le masseur au hammam)
Gaston Meunier(un dîneur)
Roland Malet(un turfiste)
Michel Dancourt
Anne Sandri

Bibliographie

Synopsis

Olivier Parker, escroc flegmatique et chômeur de grande classe nous donne la technique pour faire fortune en un jour, en misant sur la crédulité des passionnés des courses. On se fait passer pour un riche entraîneur, on commande un costume chez le meilleur tailleur de la ville, on loge dons les bons hôtels, on pique un petit malchanceux pour en faire un jockey d'occasion, et aidé de quelque farfelu qui endossera selon les circonstances, la soutane, le képi d'officier ou la casquette de Longchamp, on fera croire au parfait jobard que l'on détient les secrets du turf. Ferdinand Galiveau, « volailles en gros », de passage à Paris pour se reposer d'un travail très « astringeant », sera le pigeon rêvé à promener de palace en boîte de nuit pour lui faire croire au miracle. Une suite de gags nous conduira du « Gay Paris » aux champs de course où le tuyau de la dernière, ayant passé de bouche en bouche, reviendra à sa source, et notre aimable faisan, pris à son propre jeu, misera lui-même sur son toquard tout un argent indûment gagné. Il ne perdra que d'une courte-tête !
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 28 mai 1956
Fin : 15 juillet 1956

Lieux de tournage