Les Risques du métier (1967) André Cayatte

Pays de productionFrance
Sortie en France 1967
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Les Risques du métier" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAndré Cayatte
ScénaristeAndré Cayatte
ScénaristeArmand Jammot
DialoguisteArmand Jammot
Directeur de productionRobert Sussfeld
Directeur de productionUlly Pickardt
Directeur de la photographieChristian Matras
Ingénieur du sonJean Labussière
Compositeur de la musique originaleJacques Brel
Compositeur de la musique originaleFrançois Rauber
DécorateurPaul-Louis Boutié
MonteurHélène Plemiannikov
Photographe de plateauRoger Corbeau

générique artistique

Jacques Brel(Jean Doucet)
Emmanuelle Riva(Mme Doucet)
Jacques Harden(Arnaud)
Nadine Alari(Mme Armand)
Marius Laurey(Roussel)
Christine Fabréga(Mme Roussel)
René Dary(Le maire)
Jacques Dynam(Michaud)
Jean Mauvais(Lambert)
Delphine Deysieux(Catherine)
Muriel Baptiste(Martine)
Claudine Berg(Mme Canet)
René Berthier
Michel Charrel(un détenu)
Janine Darcey(femme du Maire)
Christine Delpin(Annette)
Roland Demongeot(Gérard)
Nicole Desailly(Mme Thomas)
Michel Dietch(Philippe Augier)
Michel Ferrand(Monnier)
Gilberte Géniat(mère de Josette)
Gabriel Gobin(juge d'instruction)
Robert Le Béal(l'avocat)
Chantal Martin(Josette)
Albert Michel(le garde Canet)
Maurice Nasil(le docteur)
Nathalie Nell(Hélène)
Marcel Pérès(Vignal)
Robert Piatte(Bourgeon)
Christine Simon(Brigitte)
Roger Trapp(Thomas)
Catherine Wagener(Sylvie)
Dominique Zardi(un prisonnier)

Bibliographie

Synopsis

Instituteur depuis plusieurs années dans une petite cité, Jacques Doucet et sa femme, Suzanne, elle-même institutrice, vivent des jours heureux et laborieux. Une seule ombre à leur bonheur, le ménage n'a pas d'enfants. Doucet aime son métier, l'accomplit avec enthousiasme et ses élèves, garçons et filles de 13 à 15 ans sont attachés à ce jeune instituteur sportif et dynamique. Mais un jour, une terrible accusation va peser sur lui. La petite Catherine Roussel, fille du garagiste, arrive en larmes auprès de sa mère, son corsage déchiré, révélant que l'instituteur a voulu la violer. Malgré les conseils de prudence du maire, les parents de Catherine portent plainte. Deux inspecteurs de police sont envoyés sur les lieux pour diriger l'enquête. Les adolescentes élèves de Doucet sont interrogées, la jeune Hélène Arnaud, fille d'un grand entrepreneur de travaux publics, craint pour sa violence et son autorité excessive, déclare être la maîtresse de l'instituteur pour éviter un examen médical et cacher sa liaison avec un jeune portugais ouvrier chez son père ; Josette, la fille du boucher, révèle à son tour que l'instituteur lui a fait des avances et lui a remis aussi une photo. Devant cette accumulation de témoignages, Doucet, malgré ses négations formelles et les efforts désespérés de son épouse qui croit à son innocence, est incarcéré. Nous suivons alors l'instruction menée par le juge parallèlement à l'enquête privée à laquelle se livre l'épouse courageuse. Chacune des trois fillettes subit un interrogatoire serré au cours duquel apparaissent quelques contradictions. Ce ne sera qu'au jour de la reconstitution de la soi-disant tentative de viol qu'un détail évident permettra de confondre la simulatrice et de prouver l'innocence de l'accusé. Les autres adolescentes avoueront à leur tour leur mensonge. A la prochaine rentrée scolaire, Jacques, et Suzanne Doucet iront enseigner d'autres enfants ailleurs.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation