La Femme infidèle (1968) Claude Chabrol

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1969
DistributeurArtédis (source : ADRC)
>> Rechercher "La Femme infidèle" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Chabrol
Assistant réalisateurJacques Fansten
ScénaristeClaude Chabrol
DialoguisteClaude Chabrol
Société de production Les Films de La Boétie
Société de production Cinegai (Roma)
ProducteurAndré Génovès
Directeur de productionGeorges Casati
Distributeur d'origine C.F.D.C. - Compagnie Française de Distribution Cinématographique (Paris)
Directeur de la photographieJean Rabier
Ingénieur du sonGuy Chichignoud
Compositeur de la musique originalePierre Jansen
DécorateurGuy Littaye
MonteurJacques Gaillard
ScriptAurore Paquiss

générique artistique

Stéphane Audran(Hélène)
Michel Bouquet(Charles)
Maurice Ronet(Victor)
Michel Duchaussoy(Le policier Duval)
Guy Marly(le policier Gobet)
Stéphane Di Napoli(Michel, le fils de Charles et Hélène)
Serge Benneteau(le détective)
Henri Marteau(Paul)
Louise Chevalier(la bonne)
Louise Rioton(la belle-mère)
François Moro-Giafferi(Frédéric)
Donatella Turri(Brigitte)
Henri Attal(un client du café)
Dominique Zardi(le camionneur)
Jean-Marie Arnoux(le faux témoin)
Michel Charrel(l'agent de police)
Anne-Marie Peysson(la journaliste à la télé)
Albert Minsky(le propriétaire du King Club)

Bibliographie

Synopsis

Charles est un bourgeois de quarante ans qui vit dans la tranquillité d'une demeure banlieusarde, presque campagnarde, avec sa femme Hélène et son fils Michel, un brillant sujet de dix ans. C'est presque le bonheur parfait. Presque, car, à d'imperceptibles signes, on sent qu'Hélène s'ennuie. Et un jour Charles se trouve devant cette évidence, quasi terrifiante pour lui : sa femme le trompe. Il engage un détective qui, en moins d'une semaine, donne à Charles l'identité et l'adresse de l'amant. Charles, le jour de l'anniversaire de son fils, sachant que sa femme est bloquée à la maison par la réception des petits camarades de Michel, va trouver cet amant, Victor. Devant celui-ci, interloqué, il joue le mari compréhensif, très moderne, qui vit avec sa femme dans une relation de liberté totale sur tous les plans. Victor lui fait visiter l'appartement, lui décrit sa rencontre avec Hélène. Soudain Charles, fou de douleur, saisit une petite statuette et en frappe de plusieurs coups sauvages le crâne de Victor. Le cadavre est là, maintenant, sur le sol ensanglanté. Charles trouve la force et la présence d'esprit de nettoyer le sang, d'effacer ses traces, d'empaqueter le cadavre dans un drap, de le déposer dans sa voiture, puis de le jeter dans un étang. Après quoi, il rentre chez lui. La vie reprend comme avant mais, d'une certaine manière, plus tendue et comme exprimant un mystérieux malaise, d'autant que les policiers sont venus interroger Hélène sur Victor dont la disparition a alerté son ex-femme qui a demandé à la police de faire des recherches. Et Victor avait sur son carnet d'adresses mentionné le nom d'Hélène. D'un commun accord, mais sans s'être consultés, Charles et Hélène mentent aux policiers qui reviennent plusieurs fois vainement. Depuis qu'elle a trouvé une photo de Victor dans la poche du veston de son mari, Hélène a tout compris : elle sait que Charles, fou d'amour pour elle, a tué par jalousie. Elle ne dit rien. Charles non plus ne dit rien.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 08 juillet 1968
Fin : 21 août 1968