Violette Nozière (1977) Claude Chabrol

Pays de productionFrance ; Canada
Sortie en France24 mai 1978
Procédé image35 mm - Couleur
Durée125 mn
>> Rechercher "Violette Nozière" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurClaude Chabrol
Assistant réalisateurPhilippe Delarbre
Assistant réalisateurBrice Defer-Auboyneau
ScénaristeOdile Barski
ScénaristeHervé Bromberger
ScénaristeFrédéric Grendel
ScénaristeClaude Chabrol
Auteur de l'oeuvre originaleJean-Marie Fitèred'après l'ouvrage "Violette Nozière"
AdaptateurClaude Chabrol
DialoguisteClaude Chabrol
Société de production Filmel (Paris)
Société de production Cinévidéo (Montréal)
Société de production FR3 Cinéma
Producteur déléguéEugène Lépicier
Producteur déléguéDenis Héroux
Directeur de productionRoger Morand
Directeur de productionFrancis Peltier
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieJean Rabier
CadreurRichard Ciupka
Ingénieur du sonPatrick Rousseau
MixeurAlex Pront
Compositeur de la musique originalePierre Jansen
DécorateurJacques Brizzio
CostumierPierre Nourry
MaquilleurAïda Carange
CoiffeurPatrick Archambault
MonteurYves Langlois
ScriptAurore Paquiss
RégisseurFrancis Peltier
Photographe de plateauRoger Corbeau

générique artistique

Isabelle Huppert(Violette Nozière)
Stéphane Audran(Germaine Nozière)
Jean Carmet(Baptiste Nozière)
Lisa Langlois(Maddy)
Jean-François Garreaud(Jean Dabin)
Bernard Alane(Le fils Pinguet)
Bernadette Lafont(La co-détenue)
Jacqueline Alexandre(La ménagère)
Dora Doll(Mme Mayeul)
François Maistre
Dominique Zardi
Bernard La Jarrige
Jean Parédès
Henri Attal
Odile Barski
Louise Chevalier
Jean-Marie Arnoux
Albert Augier
Serge Benneteau
Serge Berry
Fabrice Luchini
Henri-Jacques Huet
Benoît Ferreux
Suzanne Berthois
Guy Hoffman
Micheline Bourday
Zoé Chauveau
Jean-Pierre Coffe
Francine Cornu
Mario David
Brigitte Defrance
Jean-François Dupas
Michel Duplaix
François-Eric Gendron
Greg Germain
Florence Guerfy
Raoul Guylad
Marius Laurey
Rudy Lenoir
Sylvie Moreau
Jean-Claude Monteil
Jacqueline Pierreux
Philippe Procot
Priscilla Saillard

Bibliographie

Synopsis

Enfant sage, Violette rentre tranquillement faire ses devoirs devant maman et faire une belote avec papa lorsque par hasard il arrive à ce dernier un accident sur son chemin de fer. C'est l'autre Violette, toute de noir vêtue, qui court les cafés avec une amie, dépense sans compter un argent qu'elle a gagné en se vendant pour avoir l'air de ce qu'elle n'est pas. Un jour, Violette rencontre Jean Dabin (pas "Gabin", mais "Dabin" comme le précise celui qui les présente). Jean séduit celle qu'il croit riche à millions. Et qui est prête à tout pour le lui laisser croire... Faire du chantage à son vrai père qui tient à rester dans l'ombre, par exemple. Voler des parents naïfs et assez frustes pour croire que la maladie vénérienne que traîne Violette est héréditaire... Et qui sont prêt à se soigner eux-mêmes comme des malades; Violette en profite : de faux médicaments prescrits par un docteur. Et le gaz par dessus... Au dernier moment, elle sauve sa mère à qui la lie une sorte de complicité. Cette dernière se montre d'abord féroce contre Violette lorsqu'arrêtée, celle-ci prétend que Nozière l'a violée. La jeune fille est condamnée à mort. "On ne me coupera pas la tête" déclare-t-elle pourtant à sa compagne de cellule. En effet, Violette sera emprisonnée, libérée pour bonne conduite puis réhabilitée.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation