L'Homme blessé (1982) Patrice Chéreau

Pays de productionFrance
Sortie en France 1983
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "L'Homme blessé" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPatrice Chéreau
Assistant réalisateurRonald Chammah
Assistant réalisateurSerge Meynard
Assistant réalisateurPierre Romans
ScénaristeHervé Guibert
ScénaristePatrice Chéreau
Société de production Partner's Production (Paris)
Société de production Renn Productions (Paris)
Société de production Oliane Productions
Société de production Azor Films
Société de production FR3 Cinéma
Producteur déléguéAriel Zeïtoun
Producteur déléguéMarie-Laure Reyre
Producteur déléguéClaude Berri
Directeur de productionArmand Barbault
Distributeur d'origine AJO Distribution
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieRenato Berta
Ingénieur du sonMichel Vionnet
DécorateurRichard Peduzzi
MonteurDenise de Casabianca

générique artistique

Jean-Hugues Anglade(Henri)
Vittorio Mezzogiorno(Jean Lerman)
Roland Bertin(Bosmans)
Lisa Kreuzer(Elisabeth)
Armin Mueller-Stahl(le père d'Henri)
Claude Berri(le client)
Hammou Graïa(le jeune homme de la gare)
Gérard Desarthe(l'homme qui pleure)
Annick Alane(la mère d'Henri)
Sophie Edmond(la soeur d'Henri)
Marie Verdi
Suzanne Chavance
Eddy Roos
Charly Chemouny
Patrice Finet
Daniel Geiger
Roland Vargoz
Roland Chalosse
Denis Lavant
Françoise Maimône
Laurent de Berward
Frank Coquet
Philippe Allaire

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Un père distant, une mère saoûlante par ses bavardages insipides et une soeur envahissante. A 18 ans, Henri les supporte mal. Et lorsqu'à la fin de juillet toute la famille part à la gare conduire sa soeur qui s'en va en vacances, il est comme d'habitude dans son monde, en décalage. Ainsi, pendant la longue attente qui précède le départ du train - sa mère trop prévoyante a calculé très large - erre-t-il dans cette gare, univers surprenant peuplé d'individus étranges. Suivi par un homme d'âge mûr au regard insistant - Bosmans -, Henri se retrouve par hasard dans les toilettes. Où un individu - c'est Jean - est en train d'en tabasser un autre. Violence brutale. Et irruption chez Henri d'une attirance instinctive et irrémédiable pour Jean qui l'embrasse avec passion. Le jeune homme est bouleversé. A partir de cet instant, il passe la plupart de ses nuits à rechercher Jean. En suivant Bosmans, qui, il le sait, connaît Jean, il finit par le retrouver au hasard de la gare. Jean l'emmène chez Elisabeth avec laquelle il vit. Du moins de temps en temps. Car Jean est un personnage insaisissable. Henri, poussé par Jean, essaie de se prostituer. Mais il n'arrive pas à franchir le pas. Et Jean a disparu; Henri reprend sa quête passionnelle. En étant plus exigeant à chaque fois qu'il retrouve Jean (chez Bosmans par exemple), plus désireux de partager quelque chose avec lui. Il se laisse ainsi entraîner dans un cambriolage dont Jean lui colle toute la responsabilité avant de s'évanouir une fois encore. Henri, alors, fait un ultime parcours de place en place, chez Bosmans, chez Elisabeth, chez ses parents. Sans succès. Solitude, perpétuelle solitude. Dans une boîte de nuit, il retrouve Jean abruti de drogue. Henri le sent enfin tout à lui, mais il n'est qu'un corps inerte. Alors, il décide que personne d'autre ne l'aura jamais plus...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)118206
Nombre de salles de sortie (Paris)21
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)15
Nombre d'entrée première semaine (Paris)44210