Soupe au lait (1958) Pierre Chevalier

Pays de productionFrance
Sortie en France 1959
>> Rechercher "Soupe au lait" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPierre Chevalier
ScénaristeMichel Dulud
DialoguistePierre Chevalier
DialoguisteMichel Dulud
Société de production SNC - Société Nouvelle de Cinématographie
Société de production Socipex
Société de production Vascos Films (Paris)
Directeur de productionMichel Mombailly
Directeur de la photographieRené Gaveau
Ingénieur du sonJulien Coutellier
Compositeur de la musique originaleCharles Aznavour
DécorateurRobert Hubert
MonteurAndré Gaudier
ScriptLily Hargous
Photographe de plateauJean Schmidt

générique artistique

Jean Bretonnière(Roland Mage)
Geneviève Kervine(Francine)
Noël Roquevert(Berthaut)
Paulette Dubost(Mme Berthaut)
Jean-Marie Proslier(Philippart)
Robert Balpo
Madeleine Barbulée
Charles Bayard
Serge Benneteau
Jacques Berger
Pierre Darçay
Jean Degrave
Bernard Dhéran(Giguel)
Albert Dinan(ami de Roland)
Gabrielle Doulcet
Jean Droze
Gabriel Gobin
Pierre Larquey(le pharmacien)
Simone Logeart
Albert Michel(un collègue)
Max Montavon
Jean Tissier(l'avocat)
Robert Vattier(le directeur)

Bibliographie

Synopsis

Le jour de ses fiançailles avec un ingénieur, la jeune Liliane, fébrile et nerveuse, semble bien peu empressée à accepter le diamant offert par ce fiancé « classique » (le mariage brillant fait la joie de ses parents, mais non celle de Liliane, bien plus attirée par le fantaisiste et dynamique Mario, auquel il lui faut renoncer). Tandis que Liliane, la bague au doigt, vient de s'engager solennellement, un coup de klaxon de Mario lui rappelle qu'elle doit lui faire connaître l'issue du choix ! Liliane descend précipitamment - au grand étonnement de son fiancé et de ses parents -, montre sa main à Mario puis, pour s'expliquer, monte pour quelques instants dans sa voiture. Mais notre « soupe au lait », victime d'un accrochage, oublie le fiancé, les fiançailles, les parents et part dans une course folle à la poursuite de l'auteur de l'accident. Folle d'angoisse et d'inquiétude, Liliane se voit emportée dans cette invraisemblable aventure. le soir de ses fiançailles. Une auberge de la forêt de Fontainebleau recueille nos jeunes gens. Ils y passent, avec la complicité voilée de l'aubergiste. leur nuit de noces et le matin venu, décident de se présenter chez les parents de Liliane pour tout avouer, et demander d'être rapidement mariés. Scandale, cris, vociférations. Les parents mettent à la porte ce « gendre » non choisi par eux. Finalement, d'accord avec le fiancé évincé - désireux de récupérer le diamant et sa fiancée _ ils se rendent aux objurgations des jeunes gens, les marient au plus vite, bien persuadés qu'un divorce rapide succédera à ce mariage déraisonnable. S'ensuit une chaîne de gags de valeur diverse, où la vivacité des réactions de ce jeune mari « soupe au lait » compromet la stabilité de son mariage. Mais la jeune Liliane aime tellement profondément ce mari si dynamique qu'elle pardonne successivement ses colères, ses maladresses, ses violences même, et le jeune Mario devenu chanteur mondain pourra assurer la vie quotidienne, large et indépendante de son jeune foyer. Le beau-père même, conquis par ce gendre original, lui accordera ses faveurs et sa sympathie.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation