La Tulipe Noire (1963) Christian-Jaque

Pays de productionFrance ; Italie ; Espagne
Sortie en France 1964
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "La Tulipe Noire" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

Réalisateur Christian-Jaque
Auteur de l'oeuvre originaleAlexandre Dumas
AdaptateurHenri Jeanson
DialoguisteHenri Jeanson
Société de production Méditerranée Cinéma Productions (Paris)
Société de production Agata Film (Madrid)
Société de production Mizar Films
Société de production Flora Film (Roma)
Directeur de productionLudmilla Goulian
Directeur de la photographieHenri Decae
Ingénieur du sonWilliam Robert Sivel
Compositeur de la musique originaleGérard Calvi
DécorateurRino Mondellini
DécorateurSantiago Ontañón
CostumierDario Cecchi
MaquilleurAïda Carange
CoiffeurAnna Cristofani
MonteurJacques Desagneaux
ScriptDenise Morlot
RégisseurTonio Suné
Coordinateur des effets spéciauxGérard Cogan
Photographe de plateauVictor Rodrigue
Photographe de plateauFelipe López

générique artistique

Alain Delon(Julien et Guillaume de Saint-Preux)
Virna Lisi(Caroline Plantin)
Adolfo Marsillach(Le baron La Mouche)
Dawn Addams(Catherine de Vigogne)
Akim Tamiroff(Le marquis de Vigogne)
Robert Manuel(Le prince de Grassillac)
Francis Blanche(Plantin)
Laura Valenzuela(Lisette)
Georges Rigaud(L'intendant général)
José Jaspe(Trignol)
Lucien Callamand(Frontin)
Perla Cristal
José Luis Pellicena
Enrique Ávila
Alvaro de Luna
Yvan Chiffre
Santiago Ontañón

Bibliographie

Synopsis

1789, à la veille de la révolution. Deux frères, les de Saint-Preux, dont la ressemblance physique est frappante, diffèrent totalement sur le plan moral ; l'un est noble et loyal : c'est Julien ; l'autre est pervers et vénal : c'est Guillaume. Feignant la fidélité à la cause de l'ancien Régime, Guillaume profite des secrets qu'on lui confie pour dépouiller les nobles et passer aux yeux du peuple, sous le nom de la « Tulipe noire », pour un héros justicier. Sur le point d'être démasqué par le chef de la police, « La Mouche », il confesse à Julien son triste comportement et le supplie, pour donner le change, de prendre sa place (ce qui est facile, étant donné leur étonnante ressemblance). Julien devient donc la « Tulipe noire » et, en même temps, un véritable pourfendeur de tyrans. S'associant avec un chef révolutionnaire dont la fille ne le laisse pas indifférent, il se livre à toutes sortes de prouesses spectaculaires, dont la moindre est de parvenir à désorganiser un régiment étranger qui marchait sur Paris. Un peu grâce à lui, la Bastille sera prise et le Régime renversé. Quant à Guillaume, pris de remords, il délivrera son frère que « La Mouche » était parvenu à incarcérer mais, blessé au cours de l'opération, il sera pris et pendu.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation