La Maison de Jeanne (1987) Magali Clément

Pays de productionFrance
Sortie en France 1988
>> Rechercher "La Maison de Jeanne" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMagali Clément
Assistant réalisateurCatherine Joubé
Assistant réalisateurPatrick Santiago Meunier
ScénaristeMagali Clément
Société de production MDG Productions
Société de production FR3 - France Régions 3
Producteur déléguéMarie-Dominique Girodet
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Directeur de la photographiePierre Novion
Ingénieur du sonGérard Lamps
Ingénieur du sonFrançois de Morant
Compositeur de la musique originaleRaymond Alessandrini
Compositeur de la musique préexistanteFranz Schubert
DécorateurBruno Bruneau
MonteurAmina Mazani

générique artistique

Christine Boisson(Jeanne)
Benoît Régent(Pierre)
Jean-Pierre Bisson(Georges)
Pascale Audret(La mère de Jeanne)
Marie Trintignant(Martine)
Michèle Goddet(Marie)
Maxime Leroux(Marc)
Jacques Richard(le père)
Marie Collins(José)
Hélène Zidi(Carole)
Prune Philippot(Muriel)
Paulina Zidi(Clémence)
Gwen Le Dimet(Antoine)
Claude Barrois

Bibliographie

Synopsis

Jeanne est belle et forte comme tout le monde le lui répète. Elle tient une auberge près de Clermont-Ferrand. Georges, son mari est aux cuisines, ses deux soeurs Marie et Martin sont à l'auberge, les enfants sont là; le compagnon de Marie, Marc, écrivain, habite également l'auberge. Apparaît un inconnu, Pierre; il est le propriétaire de l'auberge. Tout commence à basculer à ce moment. Jeanne qui est mariée depuis dix ans ne reste pas insensible au charme de Pierre dont elle devient peu à peu amoureuse. Les crises éclatent: entre les soeurs, Marie - libraire, directrice d'une revue - est une femme "libérée", Martin est silencieuse; entre les soeurs et leur père, qui a une maîtresse et qui veut la présenter à ses filles, ce que Martin ne peut supporter; avec leur mère, pharmacienne à Clermont, fragile et qui ne veut pas survivre à l'infidélité de son mari; entre Jeanne et son père qui l'appelle Bébé mais à qui il demande beaucoup. Georges a besoin de Jeanne, tout le monde a besoin de Jeanne. Pierre, silencieux, mais tellement présent, aime Jeanne et Jeanne l'aime. Le conflit devient insoutenable, elle disparaît. Dès lors, tout se détériore, les êtres ne peuvent vivre sans elle, l'auberge ne peut plus fonctionner sans elle. Elle revient. Georges a besoin d'elle et Pierre l'aime... "Le dîner sera servi dans vingt minutes" dit Jeanne.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)22792
Nombre de salles de sortie (Paris)7
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)12
Nombre d'entrée première semaine (Paris)5679