Les Espions (1957) Henri-Georges Clouzot

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France11 octobre 1957
Procédé image35 mm - NB
Durée125 mn
DistributeurAcacias (Les) (source : ADRC)
>> Rechercher "Les Espions" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurHenri-Georges Clouzot
Assistant réalisateurRobert Ménégoz
Assistant réalisateurMichel Romanoff
ScénaristeHenri-Georges Clouzot
ScénaristeJérôme Géronimi
Auteur de l'oeuvre originaleEgon Hostovskyd'après le roman "Le Vertige de minuit"
AdaptateurHenri-Georges Clouzot
DialoguisteHenri-Georges Clouzot
DialoguisteJérôme Géronimi
Société de production Filmsonor
Société de production Vera Films (Paris)
Société de production Pretoria Film (Roma)
ProducteurHenri-Georges Clouzot
Producteur associéGeorges Lourau
Directeur de productionLouis de Masure
Distributeur d'origine Cinédis
Directeur de la photographieChristian Matras
CadreurGilbert Chain
Ingénieur du sonWilliam Robert Sivel
Compositeur de la musique originaleGeorges Auric
DécorateurRené Renoux
MaquilleurGeorges Bouban
MonteurMadeleine Gug
ScriptDenise Morlot
RégisseurRoger Boulais
RégisseurPhilippe Senné
Photographe de plateauWalter Limot

générique artistique

Gérard Séty(le docteur Malik)
Curd Jürgens(Alex)
Véra Clouzot(Lucie)
Peter Ustinov(Michel Kaminski)
Sam Jaffe(Sam Cooper)
Martita Hunt(Connie Harper)
O.E. Hasse(Hugo Vogel)
Gabrielle Dorziat(Madame Andrée)
Louis Seigner(Valette)
Pierre Larquey(le chauffeur de taxi)
Paul Carpenter(Howard)
Sacha Pitoëff(Léon)
Jean Brochard(le surveillant général)
Fernand Sardou(Pierre)
Robert Lombard(le contrôleur)
Daniel Emilfork(Peterson)
Clément Harari(Victor)
René Bergeron(Gaston)
Bernard La Jarrige(le garçon de café)
Dominique Davray(l'Alsacienne)
Jean-Jacques Lecot(le faux contrôleur)
Hubert Deschamps(un espion)
Jacques Hilling(un espion)
Jacques Ary(le serveur)
Charles Bouillaud(un agent)
Georgette Anys(la buraliste)
Patrick Maurin(le petit Moinet)
Roger Houzelstan
José Davilla
Henri Coutet
Louis Bugette
Dominique Ney

Bibliographie

Ouvrages

Périodiques

Synopsis

Le propriétaire d'une clinique psychiatrique qui périclite, le docteur Malic, noie ses ennuis dans l'alcool. Un jour un mystérieux colonel lui donne une forte somme pour héberger avec ses deux clients habituels (un homme déjà âgé et une jeune fille muette, fiancée au docteur) un agent secret nommé Alex que personne ne devra voir, et lui annonce que son pensionnaire sera cependant le but de nombreuses visites. En effet, dès le lendemain, Malic s'aperçoit que son infirmière est remplacée par une inconnue, flanquée de deux « infirmiers » ; le personnel du café où il a ses habitudes a changé aussi, et dans l'arrière-salle se tiennent de mystérieux conciliabules ; les as des espionnages rivaux sont alertés : Michel Kaminski, qui travaille pour l'Est, et Sam Cooper, qui dirige les services européens de l'Ouest. « Alex » arrive et se fait enfermer dans sa chambre par le docteur. Celui-ci est l'objet de pressions et de sollicitations, il veut retrouver le colonel pour lui rendre son client ; en vain. Cooper lui apprend que le colonel a trahi les U.S.A. en ne leur remettant pas <« Alex » et demande une photo de ce dernier. Malic cède, mais lui remet la photo de son autre malade. Dès la remise du document, tout l'appareil de surveillance fixé sur la clinique disparaît, à la fureur d' « Alex » qui n'était là que pour permettre au véritable Alex, le chimiste Vogel qui a découvert la bombe atomique à bon marché, de disparaître avec ses dossiers pour la tranquillité des hommes. Malic retrouve le colonel, mais celui-ci s'est empoisonné. Avant de mourir, il confie Vogel au docteur qui le convoiera dans le « train bleu ». Cooper et Kaminski, à qui rien n'échappe, se retrouvent dans le train. Malic cherche à prévenir les autorités. Lorsqu'il revient dans le compartiment de Vogel, celui-ci est vide et la fenêtre est ouverte. Revenu à sa clinique, Malic cherche un témoin qui l'aide à crier la vérité : Lucie, la fiancée muette et folle qui a recouvré la parole et un peu de raison, accepte de l'aider. Mais Malic avait oublié que son bureau était étrangement équipé de microphones.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 14 janvier 1957
Fin : 20 avril 1957

Lieux de tournage