Etat de siège (1972) Costa-Gavras

Pays de productionFrance ; Italie ; République fédérale d'Allemagne
Sortie en France08 février 1973
DistributeurKG Production Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Etat de siège" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

Réalisateur Costa-Gavras
Assistant réalisateurJean-Pierre Dutilleux
Scénariste Costa-Gavras
ScénaristeFranco Solinas
Société de production Dieter Geissler Filmproduktion (Berlin)
Société de production EIA - Euro International Film (Roma)
Société de production Reggane Films
Société de production Unidis
ProducteurJacques Perrin
Distributeur d'origine Valoria Films (Paris)
Directeur de la photographieSilvio Caiozzi
Directeur de la photographiePierre-William Glenn
Compositeur de la musique originaleMikis Theodorakis
MonteurFrançoise Bonnot
ScriptSylvette Baudrot

générique artistique

Yves Montand(Philip Michaële Santore)
Renato Salvatori(Le capitaine Lopez)
O.E. Hasse(Carlos Ducas)
Jacques Weber(Hugo)
Jean-Luc Bideau(Este)
Maurice Teynac(Le ministre de l'Intérieur)
Jacques Perrin(l'opérateur téléphonique)

Bibliographie

Synopsis

Un haut-fonctionnaire américain, Philip Michaël Santore, est retrouvé assassiné dans une voiture abandonnée dans une rue de la capitale d'un état d'Amérique du Sud. Une journée de deuil national est décrétée. Santore avait été enlevé, quelques jours auparavant, par une organisation terroriste dont le gouvernement interdit qu'on prononce le nom. Ces terroristes comptaient rendre cet otage si les autorités acceptaient de libérer un certain nombre de prisonniers appartenant à leur mouvement révolutionnaire. En attendant la réponse officielle, Santore est interrogé: il se révèle qu'il est un technicien de la police chargé d'enseigner aux policiers locaux les méthodes les plus modernes de répression et de torture. Dans d'autres pays d'Amérique latine, sous couvert de l'A.I.D. (organisation censée aider au développement des pays sous-développés), Santore avait, par son action, renforcé le pouvoir des régimes les plus autoritaires, conseillant souvent aux policiers de jouer les provocateurs. On pouvait penser que le gouvernement allait céder quand un coup de filet permet à la police d'arrêter certains des militants les plus importants du mouvement terroriste. Dès lors, le gouvernement décide de ne plus donner suite aux pourparlers engagés avec les terroristes. Santore sait qu'il va mourir. Après vote des militants terroristes, il est exécuté.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 08 mai 1972
Fin : 22 juillet 1972