Mimi Pinson (1957) Robert Darène

Pays de productionFrance
Sortie en France 1958
>> Rechercher "Mimi Pinson" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRobert Darène
ScénaristeMarie-José Darène
Auteur de l'oeuvre originaleAlfred de Musset
DialoguisteMaurice Aubergé
Société de production Les Films Hergi
Directeur de productionRaymond Horvilleur
Directeur de la photographieMarcel Weiss
Ingénieur du sonLucien Lacharmoise
Compositeur de la musique originaleMichel Emer
Compositeur de la musique originaleFrancis Lemarque
DécorateurLouis Le Barbenchon
CostumierPaulette Coquatrix
MonteurGermaine Artus

générique artistique

Dany Robin(Mimi Pinson)
Raymond Pellegrin(Frédéric)
Denise Grey(La grand-mère)
André Luguet(Stevenson)
Mireille Granelli(Patricia)
Patrick Maurin
René Berthier
Nadine Berthier
Francis Boyer
Jacqueline Cadet(Tounette)
Sylviane Contis
Micheline Dax(Louise)
Marc Doelnitz(Valentin)
Pierre Doris(présentateur)
Roger Dumas
Max Elloy
Paul Faivre(le gardien)
René Hell
Robert Hirsch(Jean-Lou)
Andrée Lelièvre
Gina Manès(vieille dame)
Frédéric O'Brady(Keratopoulo)
Louisette Rousseau
Rolande Ségur
Michel Vocoret
Yan

Bibliographie

Synopsis

Mireille Pinson, dite Mimi Pinson, est, comme l'héroïne de Musset, logée dans une pièce mansardée dont elle a fait son paradis. Chaque jour, elle part travailler chez le modiste Valentin et sa vie serait heureuse si on ne cherchait pas à la faire partir pour installer « l'Institut de relaxation Stevenson and Stevenson ». Un matin, elle est bousculée par une puissante voiture au moment où elle descend de l'autobus ; elle a plus de peur que de mal, mais, galant homme, le chauffeur lui donne sa carte de visite ; Frédéric de Montazel, directeur d'un bureau de « public relations ». Or c'est Frédéric qui, agissant pour le compte des Américains, doit obtenir le départ de Mimi : son embarras est aussi grand que sa joie quand il retrouve sa victime. Et, peu pressé d'arriver à ses fins, il emmène la jeune modiste dîner sur la Seine ; par suite d'un quiproquo, le couple, dont le coup de foudre est manifeste, se voit entouré par le banquet offert par Stevenson à ses collaborateurs ; au dessert, Mimi fait la connaissance du vieux Stevenson. Mimi a une amie de travail, Patricia, mariée à Jean-Lou, photographe de presse auquel la lie également une camaraderie d'enfance. Le jeune ménage habite chez les parents de Pat et commence à se quereller, faute d'intimité vraie. Mimi, qui se croyait victime d'une manoeuvre de Stevenson, accepte de changer de domicile mais au lieu d'emménager, elle donne la clé du nouvel appartement à ses amis. Sans gîte, elle s'installe avec la complicité du gardien dans l'atelier Valentin ; aussi, lorsqu'un matin, Frédéric vient voir Mimi, il se trouve en face de Jean-Lou et, soupçonnant une liaison, rompt les relations. Mimi en est désespérée ; elle prend néanmoins possession de l'appartement que lui a aménagé l'Institut puis, profitant de la fête de Sainte Catherine, s'éclipse de l'atelier au moment où Stevenson et Montazel arrivent à sa recherche. Tout le monde s'inquiète de Mimi. On part la chercher à travers Paris, de Montmartre à la Tour Eiffel. C'est Frédéric qui arrivera à temps à l'Ile de Vert Galant pour retirer la jeune fille de la Seine. Et, sous l'oeil attendri de leurs amis, ils partiront bras dessus, bras dessous.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation