Pourquoi viens-tu si tard ? (1958) Henri Decoin

Pays de productionFrance
Sortie en France 1959
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Pourquoi viens-tu si tard ?" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurHenri Decoin
Assistant réalisateurGérard Dreyfus
ScénaristeHenri Decoin
ScénaristePierre Roustang
Auteur de l'oeuvre originaleClaude Brulé
AdaptateurAlbert Valentin
DialoguisteMichel Audiard
Société de production Ulysse Productions
Société de production France Cinéma Productions (Paris)
ProducteurPierre Roustang
ProducteurRobert Chabert
Producteur déléguéLéon Carré
Directeur de productionJules Desurmont
Distributeur d'origine Cinédis
Directeur de la photographieChristian Matras
CadreurGilbert Chain
Ingénieur du sonRobert Teisseire
Compositeur de la musique originaleCharles Aznavour
Auteur des chansons originalesCharles Aznavour"Amour à fleur de coeur"
Compositeur des chansons originalesCharles Aznavour"Amour à fleur de coeur"
DécorateurLucien Aguettand
CostumierTanine Autré
MaquilleurJean Ulysse
MonteurClaude Durand
ScriptAnnie Rozier
RégisseurMichel Choquet
Photographe de plateauPaul Apoteker

générique artistique

Michèle Morgan(Catherine Ferrer)
Henri Vidal(Walter Hermelin)
Claude Dauphin(René Dargillière)
Francis Blanche(Le patron de l'Espérance)
Marc Cassot(le médecin)
Pierre-Louis(le président du tribunal)
Evelyne Aznavour(la secrétaire)
Albert Médina(Ackermann)
Colette Richard(La patronne de l' "Espérance")
Geymond Vital(maître Augier)
Jean Claudio(Grand Duc Fédor)
Robert Dalban(le camelot)
Gabrielle Fontan(Mme Arduin)
Catherine Langeais(dans son propre rôle)
Dominique Zardi(un danseur)
Anne-Marie Mersen
Charles Aznavour(Un danseur)
Albert Michel(un gendarme)
Lisa Jouvet
Françoise Rasquin
Lutz Gabor
Claude Mercutio
Henri Marchand
Noël Darzal
Pierre Durou
Jean Sylvère
Jacques Plée
René Roussel
Jean-Michel Rouzière
Marcel Loche

Bibliographie

Synopsis

A l'occasion d'un accident d'auto qui le laisse pour quelques heures dans une petite ville où il attend le prochain train, Walter Hermelin, reporter photographe, fait la connaissance d'une jeune femme, Catherine Ferrer, avocat à la Cour de Paris, qui vient de faire acquitter un homme. Pour défendre sa mère, celui-ci avait tué son père. Ce père était alcoolique. Et l'avocat essaie d'intéresser le reporter à la lutte qu'elle mène contre l'alcoolisme. Elle doit plaider un procès en diffamation contre une société de marchands de vin qu'un journaliste, Dargillière, a accusé d'empoisonner les jeunes. Il s'agirait de prendre des documents photographiques qui dénonceraient leurs procédés et établiraient leurs méfaits. Walter accepte et on nous mène dans des quartiers populaires où régnent les pinardiers et leurs bistrots, les bonimemeurs qui distribuent le vin à bon marché aux petites gens, aux enfants et à tous les déchets de la société. Entre temps, une idylle s'ébauche entre Walter et Catherine. Mais Dargillière, dont Catherine fut la maîtresse, veut la ressaisir, la fait boire et tente de la reprendre. Puis, lâchement, il va faire connaître aux marchands de vin que Catherine est une alcoolique invétérée. A l'audience, ceux-ci utilisent l'argument, mais Catherine le retourne contre eux, en arguant de son propre cas. A la sortie, Walter l'attendra et, se pardonnant mutuellement leurs torts, ils repartiront ensemble pour la vie.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation