Les Sultans (1966) Jean Delannoy

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1966
>> Rechercher "Les Sultans" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Delannoy
ScénaristeJean Delannoy
Auteur de l'oeuvre originaleChristine de Rivoyre
DialoguisteChristine de Rivoyre
Société de production Cineurop Productions (Paris)
Société de production Mancori Film (Roma)
Directeur de productionJean Velter
Directeur de la photographieTonino Delli Colli
Ingénieur du sonRené-Christian Forget
Compositeur de la musique originaleGeorges Garvarentz
DécorateurRené Renoux
MonteurHenri Taverna

générique artistique

Gina Lollobrigida(Lisa)
Louis Jourdan(Laurent)
Corinne Marchand(Mireille)
Philippe Noiret(Michou)
Muriel Baptiste(Kim)
Daniel Gélin(Léo)
Renée Faure(Odette)
Rosy Varte(Delphine)
Claude Gensac(Marcelle)
Lucia Modugno(Maguy)
Dominique Maurin
Philippine Pascal

Bibliographie

Synopsis

Epoux d'une dame distinguée mais quadragénaire, père d'une ravissante Klm de dix-huit printemps, amant comblé d'une belle Italienne photographe, Laurent est le plus heureux des « sultans ». Cependant la petite Kim a des peines de coeur. Son flirt la dédaigne ; alors Papa aidera la petite à le rendre jaloux, en jouant les don Juan dans une « boite » très yé-yé. Et Lisa, l'amante italienne, se morfondra en compagnie de Mireille, sa voisine de palier, dont le « sultan », à ceci près qu'il s'appelle Michel et est médecin dans le civil, ressemble furieusement à Laurent. Dans la « boite», le flirt entre père et fille bat son plein. Arrive le galant de Kim, qui n'est autre qu'un troisième « sultan » de quarante ans. Bagarre entre Laurent et lui. Les yeux de Klm semblent se dessiller. Cependant, une charitable amie avertit Lisa que Laurent parait la trahir. Suicide. manqué de peu, grâce au sultan Michel ; puis tout rentre dans l'ordre (si l'on peut dire!) quand Laurent vient s'expliquer. Lisa est reconquise. Le lendemain, Lisa attend Laurent qui doit l'emmener danser. Mais elle attendra, sans doute, toute la nuit : car Laurent apprend soudain que Kim est partie avec son sultan. Michel, de son côté, est revenu, mais Lisa aemble désormais l'intéresser autant que Mireille. à tel point qu'il s'invente un prétexte pour fuir. Les deux voisines cherchent leur consolation dans le « blanc de blancs ». « Je ne croîs pas, dit Lisa, que les hommes soient faits pour les femmes. ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation