Marie-Antoinette (1955) Jean Delannoy

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France27 avril 1956
Procédé image35 mm - Couleur
Durée120 mn
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Marie-Antoinette" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Delannoy
Assistant réalisateurPierre Zimmer
Assistant réalisateurJean Bacqué
ScénaristeBernard Zimmer
ScénaristeJean Delannoy
Collaborateur scénaristiquePhilippe Erlanger
DialoguisteBernard Zimmer
Société de production Les Films Gibé (Paris)
Société de production Franco-London-Film (Paris)
Société de production Rizzoli Film (Roma)
ProducteurJoseph Bercholz
ProducteurHenry Deutschmeister
Directeur de productionPierre Laurent
Directeur de la photographiePierre Montazel
CadreurHenri Tiquet
Ingénieur du sonJacques Lebreton
Compositeur de la musique originaleJacques Simonot
DécorateurRené Renoux
CostumierGeorges K. Benda
CostumierJean Zay
MaquilleurYvonne Fortuna
CoiffeurJean Lalaurette
MonteurHenri Taverna
ScriptClaude Vériat
RégisseurJean Pieuchot
Coordinateur des effets spéciauxNicolas Wilcke
Photographe de plateauPierre Le Fauconnier
Photographe de plateauRobert Cohen

générique artistique

Michèle Morgan(la reine Marie-Antoinette)
Richard Todd(le comte Axel de Fersen)
Jacques Morel(Louis XVI)
Aimé Clariond(Louis XV)
Guy Tréjan(La Fayette)
Anne Doat(Rosalie)
Suzy Carrier(Madame Elisabeth)
Marcelle Arnold(Madame Adélaïde)
Jane Marken(Madame Victoire)
Madeleine Barbulée(Madame Sophie)
Jeanne Boitel(Madame Campan)
Madeleine Rousset(Madame de Tourzel)
Edmond Beauchamp(le comte de Luxembourg)
Jacques Bergerac(le comte de Provence)
Marina Berti(la comtesse de Polignac)
Jean Vinci(Toulan)
Anne Carrère(Madame du Barry)
Yves Brainville(Danton)
Jacques Dufilho(Marat)
Camille Guérini(Necker)
Paul Bonifas(Herman)
Jacques Hilling(le duc de Brunswick)
Raphaël Patorni(le duc de Choiseul)
Georges Lannes(d'Avaray)
Michel Piccoli(le prêtre réfractaire)
Jacques Marin(le crieur de journaux)
Olivier Richard(le dauphin à cinq ans)
Yannick Malloire(la dauphine)
Marcel Pérès(Simon, le garde)
Charles Bouillaud(le serrurier)
André Chanu(Giraud)
Amédée(Samson)
Jean Claudio(Fouquier-Tinville)
Daniel Ceccaldi(Drouet)
Jacques Eyser(Joad)
Claudio Gora(Kreutz)
Jean Hébey(le marquis de Migennes)
Frédéric Valmain(le comte d'Artois)
Hubert Noël(un ami de Fersen)
Alain Saury(un ami de Fersen)
Paul Faivre(le lecteur du libellé)
Edmond Ardisson(l'artiste délogé)
Pierre Still(Fabre d'Eglantine)
Jean-Jacques Lecot(Saintève)
Jacques Morlaine(un officier)
Jacques Ciron(un courtisan)
Louisette Rousseau(une femme dans l'auberge)
Georgette Anys(une émeutière)
Gilberte Géniat(une émeutière)
Andrée Tainsy(une émeutière)
Dominique Davray(une émeutière)
Zina Rachewsky(une émeutière)
Luc Andrieux(un émeutier)
Henri Coutet(le jardinier au hameau)
Gérard Darrieu(un garde du Petit Trianon)
Bernard Musson(un garde du Petit Trianon)
Pierre-Jacques Moncorbier(le greffier)
Joe Davray(le cavalier)
Sylvain(un laquais)
Jim Gérald(un garde)
Louis Saintève(un prêtre)
Germaine Delbat(une femme à Varennes)
Edouard Adam
Anne Auger
Albert Augier
Sacha Briquet
Denise Carvenne
André Chaumeau
Rémi Clary
Michel Cogoni
Jocelyne Darche
Maïa Jusanova
Ariane Lancell
Catherine Le Couey
Rudy Lenoir
Guy Mairesse
Michèle Nadal
Georges Sellier
Gaston Vacchia

Bibliographie

Synopsis

En 1774, Marie-Antoinette, épouse du dauphin, lourd et maladroit, s'étourdit et s'amuse seule et incognito, comme une enfant, au bal de l'Opéra. Elle y rencontre un jeune officier suédois, le comte de Fersen, qui lui voue le plus indéfectible amour. Quelques mois après cette rencontre, le dauphin et la dauphine accèdent au trône de France. L'un et l'autre, trop jeunes pour régner et prendre une succession écrasante, seront dépassés et dominés par les événements. Nous assistons au déroulement de la vie quotidienne du ménage royal, naissance des enfants, joie de Louis XVI qui redoutait de n'avoir point d'héritiers royaux, fêtes champêtres à Trianon, examen du budget (les dépenses de la reine sont inquiétantes), éloignement de Necker sur la demande de la jeune souveraine. Marie-Antoinette, fidèle à Louis XVI à qui elle témoigne la plus grande amitié et le plus grand respect, revoit cependant Fersen, après son retour d'Amérique. La révolution gronde. La famille royale est ramenée de Versailles aux Tuileries, et Fersen, fidèle et inlassable, prépare l'évasion qui échouera si lamentablement à Varennes. Le roi a perdu tout prestige. La famille royale est prisonnière au Temple. Le 21 janvier 1793, Louis XVI est guillotiné. Fersen tente une dernière fois de faciliter la fuite de la reine. Mais elle refuse de quitter son fils. Et c'est le douloureux martyre de la reine des Français qui, jugée par le tribunal révolutionnaire et accusée des pires infamies, « en appelle à toutes les mères de France ». Sur le chemin qui la conduit à l'échafaud, David crayonne le célèbre et ultime croquis de Marie-Antoinette, allant à la mort. Un prêtre non assermenté se cache sous l'estrade où est dressée la guillotine et, tandis qu'il célèbre la messe, l'autel improvisé se teinte du sang de la reine.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 16 septembre 1955
Fin : 10 décembre 1955

Lieux de tournage