Le Gigolo (1960) Jacques Deray

Pays de productionFrance
Sortie en France19 octobre 1960
DistributeurPathé Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Gigolo" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJacques Deray
Auteur de l'oeuvre originaleJacques Robert
DialoguisteJacques Deray
DialoguisteFrançoise Mallet-Joris
DialoguisteJacques Robert
Société de production Orex Films
Directeur de productionPaul Joly
Directeur de la photographieRoger Dormoy
Ingénieur du sonAntoine Archimbaud
Compositeur de la musique originaleJean Yatove
DécorateurRobert Bouladoux
MonteurPaul Cayatte

générique artistique

Jean-Claude Brialy(Jacky)
Alida Valli(Agathe)
Jean Chevrier(Le docteur Dampier)
Valérie Lagrange(Gillou)
Philippe Nicaud(Edouard)
Yane Barry(Marcelle)
Julien Bertheau(le commissaire)
Paul Bonifas
Sacha Briquet(l'homme du bar)
Jean Degrave(Bligny)
Nicole Fabrice
Sophie Grimaldi(Colette)
Noëlle Leiris
Paul Mercey(l'adjoint du commissaire)
Albert Michel(le poissonnier)
Jeanne Pérez(Marthe)
Colette Régis(l'infirmière-chef)
Georges Sellier(M. Mostogli)
Rosy Varte(Marilyn)

Bibliographie

Synopsis

Agathe Perrin, riche veuve quadragénaire, vit avec son père malade dans une propriété située sur les bords du lac du Bourget, non loin d'Aix-les-Bains. Depuis quatre ans, elle est liée d'une passion qui commence à lui peser avec un jeune artiste de vingt-quatre ans, Jackie. La venue fréquente d'un brillant médecin aixois au chevet du vieillard malade a détourné Agathe de son très jeune amant. Elle voudrait le congédier, l'éloigner, mais il s'accroche à elle désespérément et nous assistons au drame de cette rupture à la fois redoutée et repoussée par Agathe. La jalousie l'aveuglant, Jackie décide de partir, mais non sans seconduire en enfant gâté et insolent. Violemment irrité contre le docteur Dampied, il l'insulte grossièrement devant Agathe. Au cours de la nuit suivante, traité de « gigolo » par la femme qu'il aime passionnément, il reçoit une blessure dont il ne se remettra pas. Venu au chalet-bar-restaurant qui appartient à Edouard Mossoli, frère d'Agathe, trafiquant d'or et de diamants, il rencontre sa plus récente victime, la jeune Gilou dont il s'est servi pour passer la marchandise à la frontière suisse. La jeune fille amoureuse de cet Edouard qui l'a longtemps bernée, a même fait deux ans de prison, prise dans ce trafic. Elle est là pour avoir une entrevue avec Edouard. Jackie, sensible à la fraîcheur et à une certaine ingénuité de Gilou, est prêt à la défendre des manoeuvres d'Edouard, et lorsque la jeune fille aura tué Edouard dans une chambre du chalet après une discussion orageuse en lui ayant lancé une statuette de marbre à la tête, Jackie décide de prendre ce crime à son compte pour sauver une malheureuse fille innocente. Agathe, survenue sur les lieux, tente en vain de défendre Jackie et de protester de son innocence. La rupture entre ces deux êtres qui se déchiraient est enfin consommée. Et c'est avec une expression de soulagement et une attitude virile que le « gigolo » monte dans la voiture de police.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation