Un homme est mort (1972) Jacques Deray

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France18 janvier 1973
Procédé image35 mm - Couleur
Durée105 mn
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Un homme est mort" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJacques Deray
Assistant réalisateurRobert Enrietto
Assistant réalisateurGeorges Pellegrin
Assistant réalisateurR. Robert Rosenbaum
ScénaristeJean-Claude Carrière
ScénaristeJacques Deray
ScénaristeIan McLellan Hunter
DialoguisteJean-Claude Carrière
DialoguisteJacques Deray
DialoguisteIan McLellan Hunter
Société de production Cité-Films (Paris)
Société de production Mondial Te.Fi. (Roma)
ProducteurJacques Bar
Directeur de productionPierre Saint-Blancat
Distributeur d'origine Valoria Films (Paris)
Directeur de la photographieSilvano Ippoliti
CadreurJean Chiabaut
Ingénieur du sonRichard Raguse
Ingénieur du sonJacques Maumont
Compositeur de la musique originaleMichel Legrand
Directeur artistiqueKenneth A. Reid
DécorateurHarold Michelson
CostumierGerald H. Alpert
CostumierEilish Zebrasky
MaquilleurRobert N. Norin
MonteurHenri Lanoë
ScriptAnnie Rozier

générique artistique

Jean-Louis Trintignant(Lucien Bellon)
Ann-Margret(Nancy Robson)
Roy Scheider(Lenny)
Angie Dickinson(Jackie Havacs)
Umberto Orsini(Alex Kovacs)
Michel Constantin(Antoine)
Georgia Engel(Jane Barnes)
Ted De Corsia(Victor Kovacs)
Carlo De Mejo(Karl)
Felice Orlandi(l'inspecteur Anderson)
Lionel Vitrant(Paul)
Edward Greenberg(l'auto-stoppeur)
Jackie Earle Haley(Eric Barnes)
Connie Kreski(Rosie)
Alex Rocco(Miller)
Rico Cattani(le domestique de Kovacs)
Philippa Harris(la vendeuse)
John Hillerman(le gérant du magasin)
Ben Piazza(l'employé)
Talia Shire(la maquilleuse)
Carmin Argenziano
Jon Korkes

Bibliographie

Synopsis

Ayant perdu une forte somme au jeu, Lucien s'est engagé auprès d'Antoine, un truand, à tuer un homme à Los Angeles. Il y débarque seul, ne connaissant personne si ce n'est sa victime dont il possède l'adresse et tous les renseignements nécessaires pour remplir son "contrat" (terme pudique désignant une exécution). Lucien n'a aucun mal à s'introduire chez l'homme qu'il doit supprimer, un richissime trafiquant ayant bâti sa fortune à l'aide de toutes sortes de rackets. Juste avant de tirer sur lui, Lucien a eu l'occasion d'entrevoir l'épouse du gangster, laquelle paraît au mieux avec son beau-fils qui semble bien être son amant. Pour Lucien, les choses commencent dès lors à se gâter. Non pas à cause de la police, qui détient un signalement absolument faux du meurtrier du trafiquant, mais à cause d'un autre tueur, un confrère, qui traque Lucien pour l'assassiner. Lucien téléphone en France à Antoine qui lui indique l'adresse d'une entraîneuse susceptible de l'aider. Celle-ci héberge Lucien et fait de son mieux pour lui être utile. Lucien tend un piège au tueur qui le poursuit et découvre alors que ses propres employeurs, la femme et le fils du trafiquant, se sont retournés contre lui et veulent l'éliminer. Antoine débarque à Los Angeles pour éclaircir la situation. Son arrivée provoquera une hécatombe au cours de laquelle, Lucien, ses amis et ses employeurs félons trouveront la mort.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Tournage

Lieux de tournage