Le Billet de mille (1934) Marc Didier

Pays de productionFrance
Sortie en France 1935
>> Rechercher "Le Billet de mille" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMarc Didier
Superviseur de la réalisationJack Forrester
ScénaristeYves Mirande
Société de production Société Forrester-Parant Productions (Paris)
Directeur de productionAndré Parant
Directeur de la photographieGeorges Raulet
Ingénieur du sonMarcel Courmes
Compositeur de la musique originaleCharles Tucker
Compositeur de la musique originaleJo Bouillon
Compositeur de la musique originaleAlexandre Scriabine
Compositeur de la musique originaleRay Ventura
Compositeur de la musique originale Rico's Creole Band
ChorégrapheFloyd Du Pont
DécorateurRobert Gys
MonteurBella Schiffrin

générique artistique

Gaby Morlay(La désespérée)
Constant Rémy(L' encaisseur)
Lucien Baroux(Le couturier)
Edmonde Guy(La danseuse)
Françoise Rosay(Une comtesse russe)
Pierre Alcover
Jean Aquistapace(Le clochard)
Simone Badler
Léon Bélières(Un pickpocket)
Armand Bernard(Le soldat)
Raymond Blot
Julien Carette(L' inspecteur)
Marcel Carpentier
Lyne Clevers(La petite amie)
Raymond Cordy(L' inspecteur)
Claude Dauphin(Le neveu)
Renée Devilder
France Dhélia
Dorville(Le metteur en scène)
Paulette Dubost
Frédéric Duvallès(Le fêtard)
Pierre Feuillère
Pierre Finaly
Géo Forster
Francia Gautray
Emile Genevois
Marcelle Géniat(La rôdeuse)
Robert Goupil
Gaston Jacquet
Max Lerel
Jacques Lerner
Mona Lys
Pierre Magnier
Henri Marchand(Le régisseur)
Georges Mauloy
Teddy Michaud
Georges Milton(L' homme-sandwich)
Gaston Modot(Le bookmaker)
Marthe Mussine
Georges Péclet
Robert Pizani
Georges Randall
Germaine Reuver
Henry Roussell(Le prince russe)
Renée Saint-Cyr(La vendeuse)
René Sarvil(Le soldat)
Robert Seller
Solange Sicard
Gabriel Signoret(Le directeur du pensionnat)
Pierre Stephen
Odette Talazac
Suzanne Talba
Alice Tissot
Georges Tourreil
Marcel Vallée(Le Commissaire)
Jean Worms(L' aristocrate)

Bibliographie

Synopsis

Les aventures d'un billet de mille depuis sa sortie de la banque jusqu'à sa destruction par le feu dans la cabane de deux vagabonds. Le moins que l'on puisse dire est qu'il y a bien peu de gens honnêtes et propres dans cette histoire.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation