Un amour interdit (1983) Jean-Pierre Dougnac

Pays de productionFrance
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Un amour interdit" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Pierre Dougnac
Assistant réalisateurPatrizia Belli
Assistant réalisateurLorenzo Molossi
ScénaristeJean-Pierre Dougnac
Auteur de l'oeuvre originaleHeinrich von Kleist
Société de production FR3 Cinéma
Société de production Garance Films
Société de production J. Rouff Enterprises
Société de production Laffont et Cie
Société de production RTZ Productions
Producteur déléguéFrançois Nocher
Producteur déléguéDominique Vignet
Distributeur d'origine Garance Films
Distributeur d'origine Promo International Distribution
Directeur de la photographieRomano Albani
Directeur de la photographieRuggero Botto
Directeur de la photographiePierre Gautard
Directeur de la photographieStefano Ricciotti
Ingénieur du sonJean-Pierre Duret
Ingénieur du sonGilles Ortion
Ingénieur du sonBernard Ortion
Compositeur de la musique originaleLuis Enriquez Bacalov
DécorateurGiancarlo Bartolini Salimbeni
DécorateurEnnio Michetonni
CostumierFiamma Bedento
CostumierClara Fratarcangelli
CostumierChristian Gasc
MonteurMarie-Josée Audiard
MonteurMarie-Annick Marin
MonteurShéhérazade Saadi

générique artistique

Brigitte Fossey(Elvire)
Fernando Rey(Piacchi)
Saverio Marconi(Nicolo et Colino)
Agostina Belli(Zaveria)
Emmanuelle Béart(Constanza)
Roger Planchon(l'évêque)
Remo Remotti(Peppo)
Miranda Martino(la mère d'Elvire)
Margherita Sala(Antonia)
Salvatore Napolitano(Nicolo enfant)
Alexis Cabot(Paolo)
Michaela Sciurpa(Clara)
Guido Alberti(Valerio, l'ami de Piacchi)
Daniele Dublino(le Père Supérieur)
Pietro Rosella(le cocher)

Bibliographie

Synopsis

L'Italie, fin du XVIIIe siècle. Piacchi, riche homme d'affaires, part en voyage avec son fils Paolo. Mais il doit rebrousser chemin à cause d'une épidémie de peste. Au passage, il recueille un jeune vagabond, Nicolo, qui fuit la maladie. Ce sera Paolo qui en sera atteint, et en mourra. Piacchi décide alors de ramener chez lui l'enfant trouvé. Sa seconde femme, la douce Elvire, belle-mère de Paolo, le recueille volontiers et l'élève comme Paolo l'aurait été. Piacchi en fait son héritier. Une fois adulte, Nicolo gère habilement les affaires paternelles. Son père n'a qu'un reproche à lui faire: sa fréquentation trop assidue de Zaveria, une femme légère, maîtresse de l'évêque de la région. Nicolo se résigne donc à épouser une jeune fille de bonne famille, qui meurt en couches un an après. Le corps n'est pas refroidi que le jeune homme court rejoindre Zaveria. Ses rapports avec ses parents adoptifs se tendent alors. Nicolo s'est aperçu, un soir, en rentrant du bal masqué, qu'il avait troublé sa mère, au point qu'elle s'était évanouie. Il la surprend un autre jour en adoration devant le portrait d'un jeune homme. Qui est ce jeune homme? Zaveria lui apprend qu'il s'agit de Colino, gentilhomme qui sauva autrefois Elvire d'un incendie, mais mourut, lui, de ses brûlures, en dépit des soins attentifs de la jeune fille. Jouant de sa ressemblance avec Colino, Nicolo tente d'abuser de sa mère adoptive. Survient son père, qu'il croyait en voyage. Lorsque Piacchi veut chasser le fils indigne, Nicolo lui rappele que c'est lui qui possède désormais tous les biens. Piacchi tente un procès. Le perd. Tue son fils. Et refuse, avant de mourir, l'absolution de ses crimes.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)22837
Nombre de salles de sortie (Paris)11
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)4
Nombre d'entrée première semaine (Paris)12449