La Sentinelle endormie (1965) Jean Dréville

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1966
>> Rechercher "La Sentinelle endormie" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Dréville
Scénariste Noël-Noël
Dialoguiste Noël-Noël
Société de production Le Film d'Art
Société de production Flora Film (Roma)
Directeur de productionPaul Laffargue
Directeur de la photographiePierre Petit
Ingénieur du sonAntoine Archimbaud
Compositeur de la musique originaleGeorges Auric
DécorateurRobert Dumesnil
CostumierJean Zay
MonteurAlbert Jurgenson
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Noël-Noël(Le docteur Mathieu)
Pascale Audret(Mathilde)
Michel Galabru(Florin)
Raymond Souplex(Villeroy)
Francis Blanche(Constant)
Micheline Luccioni(Clémence)
René Arrieu(Marton)
Jean Sobieski(Nicolas)
Jean Ozenne(Queffelec)
Alexandre Rignault(Sylvain)
Paul Bonifas(Lanier)
Philippe Castelli(un grognard)
Charles Charras(Saint-Breuil)
Gérard Darrieu(Boissier)
Robert Party(Caulaincourt)
Paul Pavel(le sergent Laurent)
Alain Noël(Tony)
Jean Lanier(Duromel)
Carlo Nell(le général)
Guy Delorme(un officier)

Bibliographie

Synopsis

Napoléon se prépare à partir pour là campagne de Russie. Brave homme, mais royaliste farouche, le docteur Mathieu appartient à une conjuration décidée à faire exploser une machine infernale lors du passage de l'Empereur à Châlons. C'est lui-même qui est désigné par le sort pour accomplir l'attentat et il laisse sa résidence aux bons soins de sa fille Mathilde, de son neveu Nicolas et de son gardien Florin. Ce dernier, vétéran des campagnes précédentes, raconte à qui veut l'entendre que Napoléon l'a découvert au soir d'Iéna endormi à son poste et a monté la garde à sa place. Tandis qu'une amourette va son chemin entre Nicolas, qui se prépare à partir aux armées mais a un joli coup de crayon, et Mathilde qui est la plus jolie fille du monde, branle-bas soudain à la maison : on parle d'un attentat découvert, à Chalons et d'un médecin compromis. Et un colonel vient annoncer la réquisition de la maison pour le grand maréchal Davout. mais certains espions ont vite compris qu'il s'agit de l'empereur lui-même. Et un complice vient amorcer à domicile une machine infernale que le docteur avait en réserve. Arrive Mathieu, déjà détourné du complot, ayant pris conscience des innocents qui eussent été tués. et qui découvre vite le vilain tour de son complice. Au péril de sa vie et de celle de Nicolas, ils vont faire exploser la bombe dans le parc. Ce qui lui vaudra, à son corps défendant, la Légion d'honneur. Et à Nicolas, au lieu d'un brevet de garde du corps, l'inscription à l'Académie de peinture. Qui est satisfaite ? La jolie Mathilde.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 06 septembre 1965
Fin : 18 octobre 1965