Le Bataillon du ciel (1946) Alexandre Esway

Pays de productionFrance
Sortie en France 1947
DistributeurPathé Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Bataillon du ciel" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAlexandre Esway
Assistant réalisateurRobert Bossis
Assistant réalisateurBernard Borderie
Assistant réalisateurRobert Darène
ScénaristeJoseph Kessel
DialoguisteJoseph Kessel
Société de production S.N.P.C. - Société Nouvelle Pathé Cinéma
ProducteurRaymond Borderie
Directeur de productionLéopold Schlosberg
Distributeur d'origine Pathé Consortium Cinéma
Directeur de la photographieNicolas Hayer
Ingénieur du sonWilliam Robert Sivel
Compositeur de la musique originaleManuel Rosenthal
Compositeur de la musique originaleMaurice Thiriet
DécorateurRaymond Nègre
MonteurLéonide Azar
Coopérateur techniqueClaude-Jean Bonnardot

générique artistique

Pierre Blanchar(Ferans)
René Lefèvre(François)
Raymond Bussières(Paname)
Janine Crispin(Berthe)
Marcel Mouloudji(le Canaque)
René Alié
Luc Andrieux(Brizeux)
Paul Barge(l'aubergiste)
Fernand Bellan
Christian Bertola(Carizy)
Claude-Jean Bonnardot
Jean Broquière
Lucien Clody(un catcheur)
André Clody(un catcheur)
Daphne Courtney(June)
Andrée Debar
Jo Dest
J. Ducroz(un catcheur)
Paul Faivre(Emile)
Lucien Fleurot(catcheur)
Alex Froid(un catcheur)
Grand(un catcheur)
John Howard(le sergent-instructeur Wilky)
Manouche de Kermeny
Lallier(Roustan)
André Le Gall(Quérec)
Pierre Louis
Daniel Mendaille(le baron de Brandoz)
Félix Miquet(un catcheur)
Charles Moulin(le Gorille)
Henri Nassiet(Rouvier)
Roger Pasquet(un catcheur)
Georges Patrix
Aliette Recly
Charles Rolfe
Henri San Juan
Christian Simon
Pamela Stirling(Molly)
Vanna Urbino
Christine Vall
Howard Vernon(un officier allemand)
Bernard Véron
Nicolas Vogel(Veron)
Jean Wall(Ben Sassem)
David Ward

Bibliographie

Synopsis

Ce ne sont pas des anges. Quelque part en Angleterre, un bataillon de parachutistes français s'entraîne en vue de l'assaut contre le continent. Il faut beaucoup de patience pour venir à bout de ce travail méthodique quand on n'a qu'une seule pensée : y aller le plus vite possible. L'attente démoralise plus d'un de ces gaillards. Les flirts, les amourettes, les amours mêmes ne leur font pas oublier la Patrie qui souffre sous l'occupation. Ils sont humains, ils se disputent entre eux, se bagarrent même avec leurs alliés. Des antipathies profondes séparent certains d'entre eux. Les ordres du redoutable colonel Bouvier leur apprennent enfin que le jour <« J » est arrivé : ils s'envolent vers la France qu'ils seront les premiers à atteindre.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation