Quai du Point du Jour (1959) Jean Faurez

Pays de productionFrance
Sortie en France 1960
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Quai du Point du Jour" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Faurez
ScénaristeRaymond Bussières
AdaptateurJean Faurez
AdaptateurJacques Celhay
DialoguisteJacques Celhay
Société de production France Cinéma Productions (Paris)
Société de production Anneray Films
Directeur de productionJulien Rivière
Directeur de la photographieJean Tournier
Ingénieur du sonRené Longuet
Compositeur de la musique originaleGeorges Van Parys
Interprète des chansons originalesColette Renard
DécorateurRaymond Gabutti

générique artistique

Raymond Bussières(Emile Dupont)
Dany Carrel(Madeleine)
Annette Poivre(Mirabelle)
Philippe Lemaire(André dit 'Dédé)
Robert Dalban(Dominique)
Paul Frankeur(Monsieur Pierre)
Yves Massard(François)
Sylvie(Madame Dupont)
Bernard Lajarrige(Robert, un gendarme)
Sophie Sel(Sophie)
Alice Tissot(la concierge)
Bob Ingarao
Pierre Collet
Jean Daurand
Jacques Fayet
Robert Allan
Paul Uny
Mag Avril
Lucien Hubert
Edmond Ardisson
Henri Charrett
Bugette
Pierre Duncan
Claude Achard
Max Amyl
Jacques Hilling
Georges Montant
Robert Blome

Bibliographie

Synopsis

Métallurgiste aux usines Renault, Emile Dupont, célibataire frisant la cinquantaine, mène une vie calme et laborieuse. Une nuit, il est réveillé par une rafale de mitraillette. Le café-bar du coin de la rue est cambriolé par une bande de malfaiteurs. Emile ouvre sa porte : une jeune fille affolée s'est précipitée dans l'immeuble et se cache dans sa chambre. Perquisition de la police. Emile, pour sauver l'inconnue, Madeleine, lui ordonne de se coucher. Elle passera pour une compagne d'une nuit. La police partie, Emile se couche dans un fauteuil. A son réveil, Madeleine lui révèle son triste passé. Rupture avec ses parents, naissance d'un enfant non reconnu, drame d'être entre les griffes d'un gang. Comprenant que Madeleine n'a aucune vocation pour le « milieu », il l'envoie se cacher avec son bébé chez la vieille maman Dupont, dans un village de la grande banlieue parisienne. Pour connaître ces « durs » qui maltraitent sa protégée, Emile va prendre contact avec M. Pierre, le caïd de Pigalle. Les durs prennent très mal la chose et se doutant qu'Emile, qui en sait trop sur leurs agissements, a caché Madeleine, ils tentent de le suivre. Ainsi ils retrouveront le bébé de Madeleine et l'enlève en l'absence de sa mère que courtise honnêtement un jeune électricien du village. Grâce à la complicité de la femme du caïd - contente de jouer un tour et aimant la jeune Madeleine - Emile réussira à sauver une seconde fois la mère et l'enfant. Enfin ses compagnons d'atelier régleront eux-mêmes les derniers comptes qui restent à régler entre Emile et la sale bande du caïd. Menacé de mort à plusieurs reprises, Emile n'aura plus rien à redouter lorsque le plus odieux des voyous sera conduit au plus haut d'un échafaudage métallique et devra y passer la nuit. Madeleine ayant recouvré la liberté, pourra convoler en justes noces avec le jeune François, garçon de son âge, sous l'oeil attendri d'Emile qui sera leur témoin.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation