Pleins feux sur l'assassin (1960) Georges Franju

Pays de productionFrance
Sortie en France31 mars 1961
Procédé image35 mm - NB
Durée88 mn
>> Rechercher "Pleins feux sur l'assassin" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGeorges Franju
Scénariste Boileau-Narcejac
Adaptateur Boileau-Narcejac
AdaptateurGeorges Franju
DialoguisteRobert Thomas
Dialoguiste Boileau-Narcejac
Société de production Champs-Elysées Productions (Paris)
ProducteurJules Borkon
Directeur de productionPierre Laurent
Distributeur d'origine MGM - Metro-Goldwyn-Mayer France
Directeur de la photographieMarcel Fradétal
CadreurJean-Marie Maillols
Ingénieur du sonRobert Biart
Compositeur de la musique originaleMaurice Jarre
Auteur des chansons originalesGeorges Brassens"Funérailles d'antan"
Compositeur des chansons originalesGeorges Brassens"Funérailles d'antan"
Interprète des chansons originalesGeorges Brassens"Funérailles d'antan"
DécorateurRoger Briaucourt
CostumierMonique Durand
Costumier Lorène (Paris)pour les robes
CoiffeurMaud Bégon
MonteurGilbert Natot
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Jean-Louis Trintignant(Jean-Marie)
Dany Saval(Micheline)
Pascale Audret(Jeanne)
Marianne Koch(Edwige)
Pierre Brasseur(Hervé de Kéraudren)
Philippe Leroy-Beaulieu(André)
Jean Ozenne(Guillaume)
Jean Babilée(Christian)
Georges Rollin(Benoist-Sainval)
Gérard Buhr(Henri)
Robert Vattier(le notaire)
Maryse Martin(Marthe)
Serge Marquand(Yvan)
Lucien Raimbourg(Julien)
Georges Pierre(l'opérateur Son et Lumière)
Georges Bever(le cocher)

Bibliographie

Synopsis

Dans son château breton, le vieux comte de Keraudren se meurt. De l'avis des médecins, il ne devrait pas passer la nuit mais au matin, son corps demeure introuvable. Les sept héritiers du comte, neveux et nièces, réunis au château après la disparition de leur oncle, apprennent du notaire qu'il faudra attendre cinq ans pour que le comte soit considéré comme mort, légalement. Jusqu'alors, ils devront entretenir le château et assumer les charges. Ils décident d'organiser un spectacle « son et lumière », mais le vieux château réveillé de son sommeil séculaire par l'éclat des projecteurs et les sonneries des cors de chasse semble bien devenir, en accord avec les tragiques légendes dont son histoire est pleine, un lieu maléfique. L'un des héritiers, Henri, meurt foudroyé par une soudaine décharge électrique. Puis André, qui courtise sa cousine Jeanne, est surpris par le mari de cette dernière, Benoist Sainval qui, fou de jalousie, le tue d'un coup de marteau. Enfin Jeanne, la jeune veuve dont la raison chancelle, se suicide le soir même de l'inauguration du spectacle nocturne en se jetant du haut de la tour. Il ne reste plus au château que l'étrange et belle Edwige, l'excentrique Christian, le sentencieux Guillaume et le plus jeune des héritiers, Jean-Marie, étudiant en médecine, que sa perspicace fiancée, la primesautière Micheline, a convaincu de la présence d'un traître criminel. Un piège sera tendu à l'assassin possible et c'est ainsi que le criminel sera découvert et pourchassé a travers le château. Un panneau de glace brisé au cours de cette poursuite livrera la cachette où le vieux comte de Keraudren expira.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 01 septembre 1960
Fin : 30 octobre 1960

Lieux de tournage