L'Arbalète (1984) Sergio Gobbi

Pays de productionFrance
>> Rechercher "L'Arbalète" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurSergio Gobbi
Assistant réalisateurSerge Boutleroff
Assistant réalisateurJames Canal
Assistant réalisateurPatrick Santiago Meunier
ScénaristeSergio Gobbi
ScénaristeDaniel Ubaud
Société de production Candice Productions
Producteur déléguéNicole Gobbi
Directeur de productionPatrick Millet
Distributeur d'origine C.C.F.C. - Compagnie Commerciale Française Cinématographique (Paris)
Distributeur d'origine G.E.F. - Groupement des Editeurs de Films (Paris)
Directeur de la photographieRichard Andry
Ingénieur du sonJean-Pierre Delorme
Compositeur de la musique originaleJacques Revaux
DécorateurFrédéric Duru
DécorateurDenis Mercier
MonteurRobert Rongier
Photographe de plateauVictor Rodrigue

générique artistique

Daniel Auteuil(L'inspecteur Vincent)
Marisa Berenson(L'Arbalète)
Marcel Bozzuffi(Le commissaire Falco)
Daniel Ubaud(Dan, chef des Viets)
Michel Beaune(Le divisionnaire Rigault)
Isaach de Bankolé
Mohamed Ben Smaïl(chef des Arabes)
Alex Descas(chef des Blackies)
Guy Di Rigo(Silva)
Albert Dray
Jean-Louis Fortuit
Steve Kalfa
Isabelle Mergault
Joseph Momo(un dealer)
André Obadia
Didier Sauvegrain(chef des justiciers)
Piotr Stanislas
Christian Zanetti

Bibliographie

Synopsis

Des pharmacies attaquées, un chef de bande trouvé égorgé dans un terrain vague... Paris est en manque. Paris, où se met en place un ballet sanglant d'intérêts et de rivalités haineuses, au service de la came. D'une part, le commissaire Rigault. Avec lui deux policiers aux méthodes contradictoires. Vincent, issu du milieu marseillais, y gardant des amitiés, voire des complicités, joue dans l'humain musclé. Falco, qui a perdu sa femme et son enfant en Algérie, en a ramené un bras sans main et un racisme meurtrier. Il est partisan de méthodes radicales. D'autre part, des bandes de loubards-dealers: les Viets, Jaunes dirigés par Dan; les Blackies, Noirs dirigés par Alex; les Arabes; et les Justiciers, Blancs néo-nazis qui coexistent dans les méandres d'un marché lucratif disputé. Enfin L'Arbalète, une prostituée-droguée, sous les verrous, membre de l'ancienne bande de Dan et Vincent. Rigault a un plan limpide! Il libère L'Arbalète contre informations, feint de virer Vincent, qui sera un contact, et Falco contrôle l'opération. En fait, Falco joue le jeu tout seul. Il travaille à opposer les bandes par de fausses informations, et il arme les Justiciers contre tous les autres, leur proposant, en échange d'un règlement de compte sans bavures, la came qu'il a réussi à saisir. Vincent, au "parfum", accueille L'Arbalète et parvient à réconcilier et allier les Viets et les Blackies, mais ne peut éviter le piège des Justiciers tendu par Falco. C'est l'hécatombe. L'Arbalète et Dan meurent, les Jaunes et les Noirs, auprès desquels Vincent luttait, sont anéantis, sous le regard des flics de Falco qui laissent faire. Puis Falco et Vincent se retrouvent face à face. Vincent sort un couteau, Falco son pistolet. Mais ses flics l'empêchent de tirer. Rigault lui-même le laisse à son immonde victoire. La presse, elle, le couvre de louanges...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurPolyGram Vidéo (Antony)
DistributeurMaster Films France
Annee1994
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée91 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)174201
Nombre de salles de sortie (Paris)24
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)8
Nombre d'entrée première semaine (Paris)65258