Maldonne (1968) Sergio Gobbi

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1969
>> Rechercher "Maldonne" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurSergio Gobbi
Auteur de l'oeuvre originalePierre Boileau
Auteur de l'oeuvre originaleThomas Narcejac
DialoguisteMaurice Chapelain
DialoguisteJeanne Cressanges
Société de production Paris Cannes Production (Paris)
Société de production Mega Film (Roma)
Directeur de productionIrénée Leriche
Directeur de la photographieDaniel Diot
Ingénieur du sonLucien Yvonnet
Compositeur de la musique originaleVladimir Cosma
DécorateurLouis Le Barbenchon
MonteurGabriel Rongier

générique artistique

Pierre Vaneck(Jacques Christens)
Elsa Martinelli(Gilberte)
Robert Hossein(Martin)
Geneviève Thénier(Sarah)
Jean Topart(Franck)
Georges Berthomieu
Patricia Car(Monique)
Jacques Castelot(chef des justiciers)
André Chanu
Roger Coggio(l'imprésario)
Robert Dalban(patron du cabaret)
Georges Douking
Claude Génia(la visiteuse)
Rudy Lenoir(officier allemand)
Guy Marly(le réceptionniste)
Martine Messager
Albert Minski(un musicien)
Daniel Moosmann(David)

Bibliographie

Synopsis

Ancien prix du Conservatoire mais planiste impécunieux, Christens a été remarqué par un personnage grisonnant qui lui fait une offre mirifique : s'il accepte d'endosser la personnalité d'un certain Paul de Baer, exilé en Amazonie, il touchera dix millions. Il s'agit, lui dit ce Frank, d'une affaire d'héritage qui sauvera de la ruine Mme de Baer. Christens, tenté par ce pactole qui lui permettra peut-être de pouvoir terminer et faire exécuter la symphonie qu'il compose, accepte le marché. Il entre dans la peau du personnage dont il est, paraît-il, le sosie, adopte ses tics et s'installe dans la villa où vit Gilberte de Baer, devenue amnésique, ce qui résoud évidemment tous les problèmes. D'ailleurs Frank est là, majordome dévoué, qui le surveille étroitement. Mais d'autres aussi surveillent ses allées et venues, photographiant sans relâche tous les habitants de la villa. Il s'agit d'un groupe d'Israélites fermement décidés à venger la mort de leurs frères de race, odieusement massacrés pendant la guerre par le colonel S.S. Martin von Klaus, qui avait pour ordonnance ce même Frank camouflé en majordome. Von Klaus, qui depuis la guerre se fait appeler Paul de Baer, se cache en fait dans une chambre de la villa et espère, en offrant son sosie comme victime, échapper à ceux qui ont retrouvé sa trace. La mise en vente de la villa, nécessitée par de soi-disant difficultés financières, ouvre la porte aux acheteurs éventuels parmi lesquels Frank, Gilberte de Baer et von Klaus espèrent que se glissera l'assassin. Mais un visiteur mélomane est séduit par le talent du maître de maison qu'il engage pour une série de concerts. Gilberte, qui n'est pas restée insensible au charme de son faux mari, qui n'a pas du tout perdu la mémoire et qui, en fait, a peur de son vrai mari, arrive trop tard pour empêcher le meurtre de Christens tandis que von Klaus meurt d'une crise cardiaque.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 09 septembre 1968
Fin : 25 octobre 1968