Le Petit soldat (1960) Jean-Luc Godard

Pays de productionFrance
Sortie en France 1963
Durée88 mn
DistributeurCarlotta Films (source : ADRC)
>> Rechercher "Le Petit soldat" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Luc Godard
ScénaristeJean-Luc Godard
DialoguisteJean-Luc Godard
ProducteurGeorges de Beauregard
Directeur de productionGeorges de Beauregard
Directeur de la photographieRaoul Coutard
Compositeur de la musique originaleMaurice Le Roux
MonteurNadine Marquand
MonteurAgnès Guillemot
ScriptSuzanne Schiffman

générique artistique

Michel Subor(Bruno Forestier)
Anna Karina(Véronica)
Henri-Jacques Huet(Jacques)
Paul Beauvais(Paul)
Laszlo Szabo(Laszlo)
Mohamed Messoussa(Mohamed)
Jean-Luc Godard
Gilbert Edard

Bibliographie

Synopsis

Déserteur par refus de « s'engager », Bruno Forestier a gagné la Suisse et vit à Genève où il est tueur au service d'une officine française d'information qui recouvre un groupe d'action contre les agents FLN en territoire helvétique et leurs alliés : ainsi, le professeur Lachenal a-t-il été abattu. Mais Bruno vient à être soupçonné d'être un agent double et pour se dédouaner il devra abattre Arthur Palivoda, conférencier pro-FLN de la radio suisse. Cependant, il fait la connaissance de Véronica, une cover-giri, et devient amoureux d'elle ; celle-ci a « travaillé » pour l'organisation FLN. Bruno, empêché plusieurs fois par les circonstances de tuer sa victime désignée, essaie de s'enfuir au Brésil. Au moment où il va partir pour Zurich, il est enlevé par les Arabes et torturé pour livrer le numéro de téléphone de ses amis. II résiste à tout, parvient à s'évader, et rejoint Véronica. Celle-ci se déclare prête à fuir avec lui. Il part alors abattre Palivoda et réussit son coup. Entre temps, Véronica a été enlevée par les activistes, séquestrée, et est morte sous la torture. L'adolescent qu'était Bruno se met à devenir un homme à travers ces épreuves, en cherchant « à ne pas être amer ».
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation