Soigne ta droite (1987) Jean-Luc Godard

Pays de productionFrance
Durée81 mn
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Soigne ta droite" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Luc Godard
Assistant réalisateurMarie-Christine Barrière
Assistant réalisateurRichard Debuisne
ScénaristeJean-Luc Godard
Société de production JLG Films
Société de production French Productions
Société de production Xanadu Film AG (Zürich)
Société de production RTS - Radio Télévision Suisse (Genève ; Lausanne)
Directeur de productionHervé Duhamel
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieCaroline Champetier
Ingénieur du sonJoël Beldent
Ingénieur du sonFrançois Musy
Ingénieur du sonBernard Leroux
Compositeur de la musique originale Rita Mitsouko
CostumierLaurence Guindollet
MonteurChristine Benoît
MonteurJean-Luc Godard
RégisseurReynald Calcagni
Directeur de castingFrançoise Menidrey

générique artistique

Jean-Luc Godard(l'idiot et le prince)
Jacques Villeret(L'individu )
François Périer(L'homme)
Jane Birkin(La Cigale)
Michel Galabru(L'amiral)
Dominique Lavanant(femme de l'amiral)
Rufus(le policier)
Eva Darlan(la passagère)
Pauline Lafont(la golfeuse)
Isabelle Sadoyan(la grand-mère)
Carina Barone(l'américaine)
Catherine Houssay(la première hôtesse)
Anny Senèque(la deuxième hôtesse)
Eloïse Beaune(la mère)
Laurence Masliah(l'amoureuse)
Agnès Sourdillon(la campeuse)
Philippe Khorsand(le passager)
Philippe Rouleau(le golfeur)
Raphaël Delpard(l'homme d'affaires)
Jean Grécault(le français moyen)
Jean-Pierre Delamour(le stewart)
Bruno Wolkowitch(l'amoureux)
Marc Labrousse(le campeur)
Jacques Pena(le père)
Frédéric Chichin(dans son propre rôle)
Catherine Ringer(dans son propre rôle)
Valérie Morat(la femme de chambre)
Melissa Chartier(la petite fille)
Kader Kada(l'arabe)
Guy Moeson(le noir)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Pour le réalisateur lui-même, il y a bien un sujet, mais pas d'histoire. Plus exactement, il y a plusieurs histoires, plusieurs fables, qui s'entrelacent autour de l'une d'entre elles : celle d'un Idiot-Prince (ou Prince-Idiot), réalisateur de cinéma, qui prend l'avion pour aller vendre son film. Dans un garage, il se prépare à partir pour l'aéroport, une bobine de son film sous le bras. Fermement invité à monter dans une somptueuse voiture de sport, il n'y parviendra pas sans acrobaties. Le ton est donné. Commence, entre ciel et terre, un long parcours symbolique dans un avion de farce, jalonné de scènes cocasses, ponctué de "retours" sur terre où son double, l'individu, vit d'étranges aventures. De cette vie éclatée, des bribes de conversations, émergent de pertinentes réflexions ou des boutades sur la vie, l'amour, la mort, la création... "La mort est le chemin vers la lumière". Il s'agit de sortir "du rêve, du destin, du hasard, de la forme, de soi-même". "Le plus dur dans le cinéma, c'est de porter les boîtes." Et le Prince, écroulé sur les bobines éparpillées de son film, reprend contact avec le sol.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurFil à Film (Gaillon)
DistributeurCiné Vidéo Film
Annee1994
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée90 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)64589
Nombre de salles de sortie (Paris)2
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)16
Nombre d'entrée première semaine (Paris)17454

Palmares