Trois jours à vivre (1957) Gilles Grangier

Pays de productionFrance
Sortie en France12 mars 1958
Procédé image35 mm - NB
Durée85 mn
>> Rechercher "Trois jours à vivre" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGilles Grangier
Assistant réalisateurJacques Deray
ScénaristeGilles Grangier
ScénaristeMichel Audiard
ScénaristeGuy Bertret
Auteur de l'oeuvre originalePeter Vanettd'après le roman "Trois jours à vivre"
DialoguisteMichel Audiard
Société de production International Motion Pictures
ProducteurFernand Rivers
Directeur de productionAndré Deroual
Distributeur d'origine Les Films Fernand Rivers (Paris)
Directeur de la photographieArmand Thirard
Directeur de la photographieLouis Née
CadreurMarcel Combes
CadreurAndré Tixador
Ingénieur du sonLucien Lacharmoise
Compositeur de la musique originaleJoseph Kosma
DécorateurRoger Briaucourt
CostumierNanda Belloni
CostumierRenée Pellemoine
MaquilleurBoris de Fast
CoiffeurHuguette Lalaurette
MonteurJacqueline Douarinou
ScriptMartine Guillou
RégisseurJacques Pignier
Photographe de plateauMarcel Combes

générique artistique

Daniel Gélin(Simon Belin)
Jeanne Moreau(Jeanne Fortin)
Lino Ventura(Lino Ferrari)
Aimé Clariond(Charlie Bianchi)
Georges Flamant(l'inspecteur Segalier)
Roland Armontel(Alexandre Bérimont)
Joëlle Bernard(Mauricette)
Albert Augier(Dédé)
Yannick Arvel(Thérèse)
Evelyne Rey(Belina)
Moustache(Davros)
François Joux(le commissaire)
Marcel Pérès(le directeur du théâtre)
Jacques Marin(le gendarme)
José Quaglio(un comédien)
Jean-Marie Rivière(un comédien)
Jean Toulout(le président des Assises)
Robert Rollis(Lucien Moriso)
Jean Degrave(le réceptionniste de l'hôtel)
Georges Peignot(le patron du café)
Guy Bertret
Eddy Debray
Maurice Gardett
Gabriel Gobin
Charles Lemontier
Jacques Muller
Dominique Page
Liliane Robin

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Membre obscur d'une troupe ambulante qui promène « Lorenzaccio » à travers la France, Simon Belin, qui a du talent et point de caractère, est un soir témoin d'un meurtre. La justice et la presse s'emparent de lui, il a sa photo dans les journaux ; Bianchi, son directeur, lui confie la vedette du spectacle au dépit d'Alexandre Bérimont, jeune premier prolongé. Jeanne Fortin, qui joue les utilités et fait l'habilleuse et l'aimait en silence, se met en ménage avec lui. Confronté avec un suspect, Ferrari, Belin le reconnaît, sous la pression morale de la justice, de son Imprésario et de son désir de publicité. Ferrari est condamné à vingt ans de travaux forcés et promet à Belin qu'il le retrouvera. La troupe part en tournée en Bretagne ; Plougasnou, Plougastel. puis en Normandie. A Lisieux, Belin apprend l'évasion de Ferrari et un coup de téléphone lui signifie qu'il lui reste trois jours à vivre. Dès lors, l'acteur va être en proie et au remords et au dégoût d'avoir fait condamner un innocent, et à la terreur panique de la mort. Il devient îrrascible et déprimé, égoïste et méchant. C'est la pauvre Jeanne qui supporte le poids du drame. Simon se met sous la protection de la police qui le fait garder par l'inspecteur Ceccaldi. Au Havre, où Ferrari attend Simon qui doit fuir le lendemain en Amérique, l'inspecteur est abattu au cours de la représentation par le gangster. Ce dernier échappe à la police qui le traque, grâce à Jeanne qui le mène à son hôtel. Feignant le coup de foudre pour le dur, elle se livre à lui et le tue. Simon est libéré, mais il s'est empoisonné. Sans doute en réchappera-t-il et continuera-t-il, égoïste et vaniteux, sa vie auprès de Jeanne.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Videos

EditeurLes Éditions René Chateau (Paris)
DistributeurHollywood Boulevard Vidéo
Annee1996
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
CollectionLes Années Cinquante
PaysFrance
Nb/coul.Noir et Blanc
Durée83 minutes

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : avril 1957
Fin : juin 1957
Langues de tournage : Français

Lieux de tournage