Pardonnez nos offenses (1956) Robert Hossein

Pays de productionFrance
>> Rechercher "Pardonnez nos offenses" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurRobert Hossein
Assistant réalisateurOlga Waren
Assistant réalisateurTony Aboyantz
ScénaristeRobert Hossein
ScénaristeRené Wheeler
AdaptateurRobert Hossein
DialoguisteRené Wheeler
Société de production Hoche Productions (Paris)
Société de production Eden Productions
Société de production Iéna Productions
ProducteurRay Ventura
Directeur de productionLéon Carré
Directeur de la photographieRobert Juillard
Ingénieur du sonAntoine Archimbaud
Compositeur de la musique originaleAndré Gosselain
DécorateurJean Mandaroux
MonteurCharles Bretoneiche

générique artistique

Marina Vlady(Dédée)
Pierre Vaneck(René)
Giani Esposito(Vani)
Jacqueline Morane(la Mamma)
Julien Carette(Le père Rapine)
Béatrice Altariba(Sassia)
Robert Hossein(un adolescent)
Sami Frey
Dario Moreno
Guy Delorme
Renée Gardès
Mireille Granelli
Roger Coggio
Rosy Varte
Hélène Vallier
Roger Dumas
André Rouyer
Gabriel Gobin
André Toscano
Max Elloy
Mario David
Paul Bisciglia
Jean-François Poron
Michel Morano
Jacques Dhéry
Charles Bouillaud
Dany Cintra
Francis Nani
Lucien Frégis
Jacques Bézard
Sabine André

Bibliographie

Synopsis

Dans les docks d'un grand port fluvial, une bande de jeunes se livre à la contrebande du whisky et des cigarettes. Le chef, René, a dîx-neut ans ; Dédée, une jeune fille excédée par l'enfer familial, est l'égérie de la bande. Alors qu'une fructueuse affaire de whisky vient d'être réalisée et que la bande rêve d'acheter un bateau pour s'évader vers des plages propres, une tribu de gitans s'installe près du blockaus-entrepôt. Sommés de déguerpir, ils s'y refusent. Ils découvrent l'alcool ; et le soir, dans un tripot où gitans et dévoyés se retrouvent, une gitane laisse tomber une bouteille de whisky. Furieux, Salade et un autre de la bande décident de se venger. Sans avertir les camarades ils attirent une jeune gitane dans un hangar et la déshonorent. Le lendemain les gitans appliquent la loi du talion sur Dédée, sans que Vani, le jeune chef qui l'aime et en est aimé, puisse intervenir. Les dévoyés se saisissent alors de Vani et le lynchent ; sous les coups il dit les premiers coupables. Démasqué, Salade est marqué de la « croix des vaches », l'entaille à la joue qui désigne les indicateurs dans le milieu. Avec l'agrément de la bande, Dédée part avec Vani, mais la roulotte est à peine sur la route que Dédée est abattue par Salade. Double course-poursuite : les voyous traquent l'assassin et les douaniers, alertés par les coups de feu, courent sus aux voyous. Le traître est abattu et la bande arrêtée au moment où les gitans lui restituent le cadavre de Dédée.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation