Après la guerre (1988) Jean-Loup Hubert

Pays de productionFrance
Sortie en France 1989
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "Après la guerre" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean-Loup Hubert
Assistant réalisateurJean-Charles Beleteau
Assistant réalisateurPatrick Poubel
Assistant réalisateurSybil Rerat
ScénaristeJean-Loup Hubert
Société de production Caméra Noire
Société de production G.P.F.I. - Générale de Productions Françaises et Internationales (Paris)
Société de production TF1 Films Production
Producteur déléguéJean-Claude Fleury
Directeur de productionAlain Depardieu
Distributeur d'origine AMLF (Paris)
Directeur de la photographieClaude Lecomte
Ingénieur du sonBernard Aubouy
Compositeur de la musique originaleJürgen Knieper
DécorateurThierry Flamand
CostumierAnnick François
MonteurBénédicte Brunet

générique artistique

Richard Bohringer(L'Allemand Franz-Joseph)
Antoine Hubert(Antoine)
Julien Hubert(Julien)
Martin Lamotte(Victor Toulis)
Isabelle Sadoyan(La Crochue)
Brigitte Aubry(la fiancée du milicien)
Raoul Billerey(le maire)
Jean-François Dérec(l'adjudant)
Amélie Gonin(Hélène)
Solenn Jarniou(Mme Toulis)
Pierre Lieutaud(chef de la fanfare)
Jacques Mathou(Paul Lebleau)
Roger Mirmont(le maquisard pressé)
Bruno Moynot(Roger Guitton)
Olivier Nembi(Gaby)
Michel Pilorgé(le milicien)
Manon Serve(Josiane)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

Les Américains viennent de débarquer. Dans un petit village du sud de la France, on s'apprête à fêter les libérateurs. Trois jeunes garçons, Julien, Antoine et Gaby, au lieu de répéter avec le reste de la fanfare, préfèrent guetter l'arrivée des Américains qu'ils annoncent à la vue d'une file de blindés. Mais c'étaient les Allemands en train de se replier. Le maire est tué et l'on prévoit un châtiment exemplaire pour les garçons. Gaby est pris tandis que les deux frères Julien et Antoine s'enfuient vers Lyon pour y retrouver leur mère. Ils découvrent alors, réfugié dans un moulin, un soldat allemand cloué au sol par une sciatique. Franz-Joseph est en fait un déserteur et s'il parle si bien le français, c'est parce que sa mère est alsacienne. Après avoir été soigné par une rebouteuse, Franz accepte de faire route avec les deux garçons. Commence une longue marche dans les forêts pendant laquelle Julien et Antoine vont se prendre d'affection pour leur "ennemi", cet homme amer qui n'aime pas la guerre. Deux "collabo" en train de s'enfuir procurent à Franz des habits et une moto et le trio repart. Ils arrivent dans un village étrangement désert. Pendant que les garçons dorment, Franz découvre que les habitants ont été massacrés par les Allemands. Et quand un soldat américain l'aperçoit, Franz, bouleversé, s'accuse en allemand du massacre. Quelques minutes plus tard il est fusillé sous les yeux de Julien et d'Antoine.
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurLes Éditions Montparnasse (Paris)
DistributeurLes Éditions Montparnasse (Paris)
Annee1991
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée105 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)284143
Nombre de salles de sortie (Paris)37
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)23
Nombre d'entrée première semaine (Paris)82419