Les Femmes sont marrantes (1957) André Hunebelle

Pays de productionFrance
Sortie en France 1958
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Les Femmes sont marrantes" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAndré Hunebelle
Assistant réalisateurSerge Witta
Assistant réalisateurYves Prigent
ScénaristeJean Halain
Auteur de l'oeuvre originalePierre Barilletd'après la pièce "Ami-ami"
Auteur de l'oeuvre originaleJean-Pierre Grédyd'après la pièce "Ami-ami"
DialoguisteJean Halain
Société de production UGC - Union Générale Cinématographique
Société de production P.A.C. - Production Artistique et Cinématographique
Société de production Kerfrance Productions
ProducteurAndré Hunebelle
Directeur de productionPaul Cadéac
Distributeur d'origine UGC - Union Générale Cinématographique
Directeur de la photographiePaul Cotteret
CadreurHenri Raichi
Ingénieur du sonJean-Désiré Bertrand
Compositeur de la musique originalePierre Dudan
DécorateurSydney Bettex
CostumierMireille Leydet
MaquilleurPierre Berroyer
CoiffeurHuguette Lalaurette
MonteurFrançoise Javet
ScriptCharlotte Lefèvre
RégisseurTonio Suné
Photographe de plateauHenri Thibault

générique artistique

Micheline Presle(Nicole)
Yves Robert(Christian)
Pierre Dudan(Alexandre)
Marthe Mercadier(Yolande)
Sophie Daumier(Marie-Josèphe)
Benoîte Lab(la concierge)
Louis Bugette(l'agent)
Jacques Dynam(Max)
Luce Fabiole(la servante)
Gregory Chmara(patron de la boîte russe)

Bibliographie

Synopsis

Alexandre, ami d'enfance de Nicole, vit dans l'intimité de cette dernière et de son mari, Christian, un industriel, sans surveiller ses attitudes à l'égard de la jeune femme. Comme il est célibataire, il vient prendre son bain, fait laver son linge chez Nicole et par ailleurs y prend le plus clair de ses repas. Un beau jour, pensant que son mari finit par suspecter sa fidélité, Nicole décide de marier Alexandre. Pour ce faire, elle l'invite à dîner un samedi soir avec une petite cousine provinciale venue poursuivre des études à Paris. Nicole avait compté sans Yolande et Max, un ménage ami et cramponnant qui a l'habitude de dîner avec Christian et elle chaque samedi. Désireuse d'expédier les fâcheux, Nicole finit par se brouiller avec Yolande. Puis avec Alexandre et Marie-Josèphe la cousine, Christian et Nicole partent au restaurant. Au cours de la soirée, Nicole et son mari s'éclipsent. Très froid au début, Alexandre finit par découvrir sa cavalière qui aime bien le champagne et le rock and roll. La soirée se termine pour Marie-Josèphe dans le lit d'Alexandre, tandis que celui-ci couche dans sa baignoire. Ils ont décidé de se marier. Nicole qui espérait pouvoir continuer à mener Alexandre comme un enfant, pique une crise de jalousie. Laissée sans nouvelles pendant le voyage de noce, elle est rendue encore plus furieuse par Yolande qui lui donne, elle, des nouvelles du jeune ménage. Elle vient faire une scène à Alexandre, se fait mettre à la porte par Marie-Josèphe, tandis qu'arrivent les inévitables Yolande et Max. Persuadée que Nicole trompe Christian avec Alexandre, Yolande souffle la tempête, moitié par bêtise, moitié par perfidie. Alors que Nicole et Alexandre préparent un dîner de réconciliation, une série de quiproquos - ménagés par cette peste de Yolande, menace de briser les deux ménages. Après une explication orageuse entre les trois couples, on conclut que les brouilles n'existent que parce que la réconciliation est bien plus agréable. Jusqu'à la prochaine brouille.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation