La Grosse caisse (1965) Alex Joffé

Pays de productionFrance
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "La Grosse caisse" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurAlex Joffé
Assistant réalisateurFabien Collin
ScénaristeRenée Asséo
ScénaristeLuc Charpentier
ScénaristeGéno Gil
ScénaristeAlex Joffé
ScénaristePierre Lévy-Corti
DialoguisteAlex Joffé
DialoguistePierre Lévy-Corti
Société de production Les Films Marceau-Cocinor (Paris)
Directeur de productionMireille de Tissot
Directeur de la photographieLouis Page
Ingénieur du sonJacques Maumont
Compositeur de la musique originaleJean Marion
DécorateurJacques Paris
MonteurEric Pluet

générique artistique

Bourvil(Louis Bourdin)
Paul Meurisse(Filippi)
Françoise Deldick(Angélique)
Roger Carel(Souvestre)
Daniel Ceccaldi(Pignol)
Yves Arcanel(un complice de Filippi)
Georges Audoubert(un garde mobile)
Paul Bisciglia(un machiniste)
Tsilla Chelton(la marchande de journaux)
Ménahem Choura(le géant)
Katia Christina(Brigitte)
Bernard Fresson(l'employé du métro)
Gérard Hoffman(le patron du bistrot)
Alex Joffé(un voyageur quai de la Rapée)
Jacqueline Johel
Françoise Le Bail(la serveuse)
Jacques Legras(le facteur)
Aimé de March(un gangster)
Albert Michel(le chef de station)
Juliette Mills(la standardiste)
Paul Pavel(un machiniste)
Henri Piégay(Luc)
Jacques Plée(l'aiguilleur)
Gilbert Servien(un voyageur du quai de la Rapée)
Paul Temps(maître Loriot)
François Valorbe(le directeur de la R.A.T.P.)
Pierre Vernier(l'agent de la sécurité)
Dominique Zardi(le joueur de bowling)
Pierre Richard

Bibliographie

Synopsis

Le brave Bourdin est un brave poinçonneur au métro Quai de la Rapée. A ses heures perdues, il lit des romans policiers au point d'en être intoxiqué. Un soir, voyant passer la fameuse « rame à finances », appelée familièrement par les employés de la R.A.T.P. « La grosse caisse » parce qu'elle ramène chaque soir toutes les recettes journalières de toutes les stations, l'idée lui vient d'écrire un roman policier. Il va imaginer un hold-up spectaculaire et minutieusement conçu, préparé et exécuté. De surcroît, il est soutenu dans son amour-propre d'écrivain, d'une part par les railleries de son chef et par celles d'un collègue, d'autre part et surtout par l'admiration timide de la jolie poinçonneuse du quai d'en face, Angélique. Celle-ci devient sa première et enthousiaste lectrice. Hélas, les éditeurs sont plus réticents et la réponse arrive toujours la même : « trop invraisemblable pour être publié ». Piqué au vif, il n'a de cesse de prouver que son histoire est une aventure possible. Il va proposer « le coup à faire » à des prisonniers nouvellement libérés. Le premier contacté refuse, mais se ravise par la suite. Filippi, le gangster élégant qui sait s'arranger pour obtenir le non-lieu, s'intéresse à l'idée et décide de la mener à bien. Mais avec la collaboration et la complicité effrayée et maladroite du pauvre Bourdin, le hold-up a lieu et aurait réussi, sans l'intervention d'Angélique qui alerte la police et fait arrêter toute la bande. Bourdin, au procès, obtient les circonstances atténuantes et, à sa sortie de prison, il retrouve Angélique dans une magnifique voiture de maître. Le livre de Bourdin, enfin édité, remporte un succès foudroyant et Bourdin trouve à la fois l'amour, l'argent. et la gloire littéraire.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 01 mars 1965
Fin : 16 avril 1965