La Dame de pique (1965) Léonard Keigel

Pays de productionFrance
Sortie en France29 novembre 1965
Procédé image35 mm - NB
Durée91 mn
DistributeurDocuments cinématographiques (source : ADRC)
>> Rechercher "La Dame de pique" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurLéonard Keigel
Assistant réalisateurAlain Blancel
Assistant réalisateurPierre Sisser
Assistant réalisateurClaude Othnin-Girard
ScénaristeJulien Green
ScénaristeEric Jourdain
Auteur de l'oeuvre originaleAlexandre Pouchkined'après la nouvelle "La Dame de Pique"
DialoguisteJulien Green
DialoguisteEric Jourdain
Société de production Paris Cité Productions
ProducteurRoger Deshayes
Directeur de productionJean-Roch Rognoni
Distributeur d'origine C.F.D.C. - Compagnie Française de Distribution Cinématographique (Paris)
Directeur de la photographieAlain Levent
CadreurJean-Jacques Rochut
Ingénieur du sonJean Monchablon
Compositeur de la musique préexistanteFranz Schubert
DécorateurDonald Cardwell
DécorateurRoger Harth
CostumierDonald Cardwell
CostumierRoger Harth
MaquilleurMarcel Bordenave
CoiffeurRenée Guidet
MonteurAndrée Werlin
ScriptMurielle Germain
RégisseurSuzanne Wiesenfeld

générique artistique

Dita Parlo(la comtesse Anna Fédotovna)
Michel Subor(Hermann)
Simone Bach(Lisa)
Katharina Renn(La Doucet)
André Charpak(le mari d'Anna)
Jean Négroni(le comte de Saint-Germain)
Philippe Lemaire(le duc d'Orléans)
Bernard Tiphaine(Tomsky)
Frank Hübler(Serge)
Francine Blaison(la messagère)
Wladimir Bologowskov(Tchekalinski)
Jacqueline Monsigny(la reine Marie-Antoinette)
André Certes(le duc d'Ayen)
Colette Teissèdre(une joueuse)
Jacques Maury(un joueur)
Benoit Brione
Michel Dumoulin
Philippe Ghil
Patrick Legrand
Pierre Parel

Bibliographie

Synopsis

Anna Fedorovna, comtesse russe et femme d'ambassadeur à Paris, a la manie de jouer et. de perdre. Un jour, un inconnu lui donne une martingale infaillible, mais dont elle n'aura le droit de se servir qu'une fois. Elle joue, gagne et renonce au jeu. Mais on est en pleine Révolution française, et la comtesse doit fuir Paris. Pour amadouer les gardes aux portes, elle donne la martingale à son mari qui joue avec les soldats et, contre son gain, achète leur liberté. Mais il est aussitôt assassiné. Des années plus tard, en Russie, elle a la faiblesse de donner son secret à un jeune amant. Lequel sera tué en duel. Désormais, elle se retire du monde qui, d'ailleurs, la fuit. Mais son petit-fils a un ami, Hermann, dévoré d'ambition, qui a entendu parler de la martingale, et feint, pour l'obtenir, de vouloir séduire Lisa, la jeune protégée de la « Dame de pique ». Celle-ci meurt d'une crise cardiaque sans lui livrer le secret ; mais elle apparaît à Harmann la nuit suivante et le lui livre aux mêmes conditions, plus celle d'épouser Lisa. Décidé à n'en rien faire, Hermann joue en trois fois. Mais, livrant à demi le secret à la camériste de la comtesse, il prétend que la troisième carte est la Dame de pique. Et, de fait, l'as qu'il tenait en main se change en dame. Il perd, est déshonoré et Lisa se suicide. Désormais. Hermann sera condamné pour l'éternité à jouer avec les dépositaires du fatal secret.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation

Tournage

Dates de tournage

Début : 09 février 1965

Lieux de tournage