Le Grain de sable (1964) Pierre Kast

Pays de productionFrance ; Italie ; République fédérale d'Allemagne
Sortie en France 1965
>> Rechercher "Le Grain de sable" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurPierre Kast
ScénaristePierre Kast
ScénaristeAlain Aptekman
DialoguistePierre Kast
DialoguisteAlain Aptekman
DialoguisteClaude de Givray
Société de production Eichberg-Film GmbH (Berlin)
Société de production Filmel (Paris)
Société de production Franco-London-Film (Paris)
Directeur de productionGeorges Glass
Distributeur d'origine Francoriz (Paris)
Directeur de la photographieMarcel Grignon
Compositeur de la musique originaleAntoine Duhamel
Compositeur de la musique originaleAntonio Vivaldi
MonteurBorys Lewin

générique artistique

Lilli Palmer(Anna Maria)
Sylva Koscina(Alexandra)
Pierre Brasseur(Georges Richter)
Laurent Terzieff(Laurent)
Guido Alberti(Rudolf Kubler)
Paul Hubschmid(Alain Compton)
José d' Oreg
Clara d' Ovar(Elisabeth)
Rogerio Paulo

Bibliographie

Synopsis

Le film se passe au Portugal. Pourquoi pas, après tout ? Car, en fait, la distribution, comme les héros, est très internationale. Magnat d'un trust puissant, Coppolos vient d'être envoyé « ad patres » par l'explosion de son avion particulier. Un jeune fonctionnaire plein d'avenir du ministère des Affaires étrangères, Laurent, révèle au commissaire chargé de l'enquête que ce meurtre recouvre des intérêts contradictoires, apparentés à l'Ouest et à l'Est,comme il se doit. L'Ouest se nomme Alain Compton,l'Est Georges Richter. Reste Anna-Maria, ancienne maîtresse de Coppolos, ancienne épouse de Richter, qui sans doute voudrait bien sa part du gâteau et, en attendant, se laisse courtiser par Alain. Vous me suivez ? Ça va se compliquer. Car la gentille petite cousine du bon et brave Laurent est sur le point d'épouser le méchant Richter. Le-quel Richter, de concert avec son âme damnée Kubler, projette d'assassiner Compton en compromettant Anna-Maria : d'une pierre, deux coups. Compton est donc proprement descendu tandis que la voiture d'Anna-Maria récolte un P.V. sous sa fenêtre. Content de soi, Richter rentre chez lui pour absorber involontairement des pilules au cyanure. Deux cadavres. Anna-Maria est inculpée des deux meurtres. Laurent la défend avec fougue, mène son enquête et révèle que c'est Compton qui a assassiné Richter à retardement. Anna-Maria est-elle donc innocente ? Que non ! Elle avait piégé la voiture de Richter. C'est ce que révèle au naïf Laurent sa gentille petite cousine qui, au fond, ne demande pas mieux que de se laisser consoler de son veuvage. Anna-Maria s'envole vers d'autres cieux. Rideau.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation