La Nuit sacrée (1992) Nicolas Klotz

Pays de productionFrance
Sortie en France 1993
DistributeurTamasa Distribution (source : ADRC)
>> Rechercher "La Nuit sacrée" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurNicolas Klotz
Assistant réalisateurRoland Dhardivillé
Assistant réalisateurAhmed Hatimi
Assistant réalisateurZinnedine Ibnoujabal
ScénaristeElisabeth Perceval
Auteur de l'oeuvre originaleTahar Ben Jelloun
Société de production Canal+
Société de production Flach Films (Paris)
Société de production France 3 Cinéma
Société de production Les Films Ariane (Paris)
Société de production Titane Production
ProducteurLeslie Grunberg
ProducteurJean-François Lepetit
ProducteurJean-Luc Ormières
Producteur exécutifSalim Fassi Fihri
Producteur exécutifJean-Luc Larguier
Producteur exécutifSylvaine Sainderichin
Directeur de productionKhalid Bahdine
Directeur de productionChristine Raspillère
Distributeur d'origine Les Films Ariane (Paris)
Directeur de la photographieCarlo Varini
Ingénieur du sonMaurice Laumain
Ingénieur du sonJean-Pierre Ruh
MixeurDominique Hennequin
Compositeur de la musique originaleGoran Bregovic
DécorateurDidier Naert
CostumierAbdelkrim Akallach
CostumierEmmanuel Peduzzi
CostumierJacques Schmidt
MonteurJean-François Naudon
ScriptSuzanne Durrenberger

générique artistique

Amina(Ahmed-Zahra)
Miguel Bosè(Le Consul)
Maïté Nahyr(L'Assise)
François Chattot(Le père)
Carole Andronico(Ahmed enfant)
Jalila Baccar(La mère)
Farid Belkhaya(oncle)
Lennie Bluett(pianiste)
Carmen Chaplin(Fatima)
Hammou Graïa(homme de l'hôtel)
Farida Rahouadj(prostituée)
Natasha Solignac(patronne Prairie)
Hasna Tamtaoui(Sonia)
Safia Ziani(Malika)

Bibliographie

Synopsis

Père de sept filles, sans héritier, un riche notable marocain du début du siècle est au désespoir: devra-t-il laisser sa fortune à un frère cupide et peu estimé? Un enfant est annoncé, il sera garçon, de gré ou de force! Il se nommera Ahmed. La huitième fille survenant, elle devient Ahmed et endosse les prérogatives de l'héritier espéré. Elevée dans le mythe du "macho oriental", elle tente de s'affirmer garçon et tout semble évident, sauf pour elle. La contrainte perverse imposée par la volonté inébranlable du père étouffe son identité, sa personnalité et la maintient dans une fragilité qu'il lui faut maîtriser. Lorsqu'elle atteint ses 21 ans, dans la logique de son rôle, elle annonce à son père son intention d'épouser une cousine. Le père se voit débusqué. Gravement malade, sur son lit de mort il convie sa fille et lui révèle la vérité. Il la nomme Zahra. Après sa mort, Zahra ouvre la tombe et enterre avec son père les habits et fétiches de sa masculinité empruntée. Elle naît peu à peu à sa féminité, fuit le Ksar et se retrouve dans une ville sainte, accueillie par une matrone et son frère, aveugle, le consul. L'amour naît entre eux, mais la soeur possessive parvenant à pénétrer le mystère de Zahra, celle-ci doit fuir à nouveau. Elle rentre à la maison et tue son oncle, responsable de tout, qui se préparait à faire main basse sur l'héritage. L'errance n'aura pas de fin...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurTF1
DistributeurTF1
Annee1995
VersionVersion française
FormatVHS - SECAM
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée110 minutes

Exploitation

Nombre total d'entrées en fin d'exclusivité (Paris)19650
Nombre de salles de sortie (Paris)7
Nombre de semaines d'exclusivité (Paris)5
Nombre d'entrée première semaine (Paris)9483
Nombre total d'entrée en fin d'exclusivité (France)42158