La Lumière d'en face (1955) Georges Lacombe

Pays de productionFrance
Sortie en France 1956
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "La Lumière d'en face" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGeorges Lacombe
ScénaristeJacques Gauthier
AdaptateurLouis Chavance
AdaptateurRené Masson
AdaptateurRené Lefèvre
DialoguisteLouis Chavance
DialoguisteRené Masson
DialoguisteRené Lefèvre
Société de production E.G.C. - Entreprise Générale Cinématographique
Société de production Les Films Fernand Rivers (Paris)
ProducteurJacques Gauthier
ProducteurFernand Rivers
Directeur de productionFred Surin
Distributeur d'origine Les Films Fernand Rivers (Paris)
Directeur de la photographieLouis Page
Ingénieur du sonAntoine Archimbaud
Compositeur de la musique originaleNorbert Glanzberg
DécorateurAlexandre Trauner
DécorateurMaurice Colasson
MaquilleurHagop Arakelian
MonteurRaymond Leboursier

générique artistique

Raymond Pellegrin(Georges Marceau)
Brigitte Bardot(Olivia)
Roger Pigaut(Pietri)
Christine Gouze-Rénal(L'inconnue dans la voiture)
Claude Romain(Barbette)
Antonin Berval(Albert)
Daniel Ceccaldi(l'amoureux en panne)
Joe Davray
Jean Debucourt(professeur Nieumer)
Hennery
Lucien Hubert(Gaspard)
Jean-François Martial
Guy Piérauld(Antoine)

Bibliographie

Synopsis

C'est le drame d'un « routier » qui, à la suite d'un accident, rate sa vie. Il conduisait une citerne, un magnifique quinze tonnes. Lui, son camarade de route et la machine faisaient équipe. Survient la jeune fille qu'il rencontre, ils s'aiment ; à chaque passage il s'arrête ; un jour il lui offre timidement le mariage et elle accepte aussitôt. Entre temps, nous apprenons qu'il est champion de tir aux pigeons. C'est en rentrant pour la retrouver, peu de temps après, que se produit l'accident : échauffement d'une roue arrière. le feu. Pour éviter de faire sauter la citerne en plein village, il accélère, traverse le pays en trombe, mais rencontre à la sortie un groupe de touristes, veut l'éviter et enfile un sentier en descente. L'arrêt sera brutal, le blessant grièvement et tuant son second. Il s'en tirera avec l'obsession de l'accident. Impossible de reprendre son métier. Le docteur, avec le maximum de ménagements, l'engage même à renoncer présentement au mariage. Mais la jeune fille insiste : elle le soignera et elle a peur d'un certain beau-père peu scrupuleux. Ils s'épousent et s'installent gérants d'un restaurant de routiers, au kilomètre 113 de la natio-. nale 7. A partir de cet instant, c'est l'évolution de leur bel amour, miné peu à peu par la fatigue d'une abstinence imposée, par le traitement et par la proximité de deux autres hommes, distributeurs au poste Antar, de l'autre côté de la route. Lutte longue, presque désespérée, d'une jeune femme qui veut rester fidèle, d'un homme que l'épreuve rend irascible et soupçonneux. De l'autre côté de la route, un jeune gars sensuel et un patron honnête, mais qui ne résistera pas au désir d'un baiser ; on suppose même que si elle accepte, il ira plus loin. Le tout s'achèvera par l'accès de jalousie du routier qui tire de sa fenêtre, blesse les deux hommes, puis s'exaspérant, tourne à la folie et s'en va sur la route à la rencontre d'un camion, « son » camion, qui s'arrête trop tard. Restent deux êtres qui s'aiment mais que le drame sépare et dont les derniers mots du dialogue demandent sans grande confiance si la vie leur réserve une chance.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation