La Villa sans-souci (1955) Maurice Labro

Pays de productionFrance
Sortie en France 1956
>> Rechercher "La Villa sans-souci" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurMaurice Labro
ScénaristeMichel Dulud
DialoguisteMichel Dulud
Société de production Ciné Sélection (Paris)
Société de production Miramar Productions
Directeur de productionGilbert Mahé
Directeur de la photographieJean Lehérissey
Ingénieur du sonJean Rieul
Compositeur de la musique originaleFrancis Lopez
DécorateurRené Renoux
MonteurCharles Bretoneiche

générique artistique

Geneviève Kervine(Maguelène et Maud)
Jean Bretonnière(Jean Latour)
Jacqueline Maillan(Mme Legardon)
Lucien Baroux(Dr Mallez)
Micheline Dax(Mme Jarewski)
Jean Lefebvre(Le valet de chambre)
Denise Grey
Cécilia Bert(l'infirmière)
Roméo Carles(Legardon)
Jean-Roger Caussimon(Jarewski)
Jacques Chabannes
Marcel Charvey(Gilbert Boucherolles)
Albert Dinan(le commissaire)
Roger Féral
Hennery(le maître d'hôtel)
Paulette Ogué(la femme de chambre)
Pierre Palau
Mireille Perrey
Marguerite Pierry(la grand-mère)

Bibliographie

Synopsis

Le fantaisiste Jean Latour gagne à la suite d'un concours un séjour d'un mois sur la Côte d'Azur. Lorsqu'il arrive à la « Villa Sans Souci », il s'aperçoit que le propriétaire et généreux donateur, M. Mallez, est un médecin que les hôtes de la propriété sont des malades des nerfs et que Mallez l'a fait venir pour distraire ses pensionnaires neurasthéniques. Malgré les offres mirifiques du praticien, Jean Latour décide de s'enfuir, non sans avoir au préalable pris un bain dans la Méditerranée. C'est alors qu'il rencontre une ravissante jeune fille, Mag, qui habite également la villa. Il n'en faut pas davantage pour que le jeune homme accepte de signer un contrat et cherche par tous les moyens à revoir et à mieux connaître sa belle apparition. Cependant, un autre pensionnaire, Gilbert, atteint de mélancolie, est en voie de guérison à la suite de la fréquentation assidue d'une jeune fille blonde qui semble apparemment n'être autre que Mag. Il s'en suivra une série de malentendus, quiproquos et brouilles, entre les amoureux, jusqu'au moment où un vol ayant été commis à la « Villa Sans Souci », le commissaire de pouce éclaircira le mystère en révélant qu'il n'y a pas une jeune fille, mais deux soeurs jumelles, qui ne sont autres que les propres filles du docteur Mallez. Et l'aventure finira par un double mariage.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation