Des pissenlits par la racine (1963) Georges Lautner

Pays de productionFrance ; Italie
Sortie en France 1964
Durée95 mn
>> Rechercher "Des pissenlits par la racine" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGeorges Lautner
Superviseur de la réalisationMichel Audiard
Auteur de l'oeuvre originaleClarence Weff
DialoguisteMichel Audiard
DialoguisteGeorges Lautner
DialoguisteSerge Valletti
Société de production Ardennes Films
Société de production Cocinor - Comptoir Cinématographique du Nord
Société de production Columbus Film (Roma)
Société de production Les Films Marceau (Paris)
Société de production Transinter Films (Paris)
Directeur de productionAdeline Crouset
Directeur de la photographieMaurice Fellous
Ingénieur du sonAntoine Archimbaud
Compositeur de la musique originaleGeorges Delerue
DécorateurJacques Chalvet
MonteurMichelle David
Photographe de plateauJean-Louis Castelli

générique artistique

Michel Serrault(Jérôme)
Maurice Biraud(Jo Arengeot)
Louis de Funès(Jockey Jack)
Mireille Darc(Rockie La Braise)
Darry Cowl(Gratiopoulos)
Bice Valori(tante Ophélie)
Andrès(un invité à la soirée)
Marc Arian(le joueur de tiercé et le figurant au théâtre)
Paola Barbara
Yves Barsacq(l'inspecteur)
Pierre Bataille
Marcel Bernier(un accessoiriste)
Georges Billy(un autre invité)
Francis Blanche(oncle Absalon)
Charles Bouillaud(Léon)
Barbara Brand(la comédienne qui joue Sonia)
Philippe Castelli(l'interne)
Michel Dacquin(le pasteur)
Hubert Deschamps(Général Frédéric Cédille)
Guy Grosso(le barman)
Hélène Laffly
Simone Landry
Raymond Meunier(La Douane)
Albert Michel(un joueur de tiercé)
Gianni Musi(Riton)
Roger Paschel
Raymone
Colette Régis
Emile Riandreys(le régisseur)
Malka Ribowska(la Comtesse)
Jacqueline Rivière
Venantino Venantini(Pierre Michon)
Léon Zitrone(voix de)

Bibliographie

Synopsis

Jo La Douane et Pommes-chips viennent de sortir de prison. Mauvaise nouvelle pour Jack, qui, pendant leur internement, s'est laissé séduire par les charmes de Rockie, maîtresse de Pommes-chips. Comme toujours dans ces cas-là, Jack recourt à son cousin Jérôme, très honnête acteur d'une troupe théâtrale, spécialiste de la contrebasse à ses heures. Traqué dans les coulisses du théâtre, Jack tue accidentellement Pommes-chips avec son propre poignard. Reste à se débarrasser du cadavre, qui se montre particulièrement obstiné à le suivre partout, puis disparaît soudain dans la maison de l'oncle Absalon. Celui-ci, en effet, employé au Museum, arrondit son budget en dépeçant des sujets d'amphithéâtre pour fournir des squelettes à la Faculté. Il a pris le cadavre de Pommes-chips pour une « livraison » et l'a traité selon sa coutume. Tout irait pour le mieux si Jo n'apprenait que Pommes-chips était en possession de tickets gagnants du P.M.U. Qui a donc les tickets ? Rockie est envoyée pour séduire Jérôme mais lui livre le secret. Les tickets étaient faux. Et c'est Jo qui retourne en prison, tandis que Rockie file avec Jérôme.
© Les fiches du cinéma 2003
Logo

Exploitation