Flic ou voyou (1978) Georges Lautner

Pays de productionFrance
Sortie en France28 mars 1979
Procédé image35 mm - Couleur
Durée105 mn
DistributeurGaumont (source : ADRC)
>> Rechercher "Flic ou voyou" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurGeorges Lautner
ScénaristeJean Herman
Auteur de l'oeuvre originaleMichel Grisolia
DialoguisteMichel Audiard
Société de production Les Éditions René Chateau
Producteur déléguéAlain Poiré
Directeur de productionAlain Belmondo
Distributeur d'origine Gaumont Distribution
Directeur de la photographieHenri Decae
Ingénieur du sonAlain Sempé
Compositeur de la musique originalePhilippe Sarde
DécorateurTony Roman
MonteurMichelle David

générique artistique

Jean-Paul Belmondo(Le commissaire Borowitz)
Michel Galabru(Le commissaire principal Grimaud)
Marie Laforêt(Edmonde Puget-Rostand)
Georges Géret(Théo Musard, dit l'Auvergnat)
Jean-François Balmer(Massard)
Claude Brosset(Achille Volfoni, "le Corse")
Charles Gérard(Cazauban)
Juliette Mills(Madame Bertrand)
Michel Peyrelon(Camille)
Tony Kendall(Rey)
Michel Beaune(Marcel Langlois)
Catherine Lachens(Madame Langlois)
Venantino Venantini(Mario)
Philippe Castelli(l'examinateur au permis de conduire)
Marc Lamole(le substitut)
Nicolas Vogel(Marcel Gaston)
Patrick Rocca(le directeur du casino)
Mireille Orsini(Madame Cerutti)
Henri Attal(le chef de transmission)
Bernard Fontaine(le fourgue)

Bibliographie

Périodiques

Synopsis

En moins de quelques jours, Theodore Musard dit l'Auvergnat, patron d'une importante salle de jeux, se retrouve tout nu dans une cabine téléphonique tandis que son établissement saute. Et Achille, le patron des Corses, a la surprise de voir un de ses petits "clandés" incendiés. Tout ça parce qu'un malfrat du nom de Ceruti s'est mis dans la tête de venger la mort de sa soeur, Rita, péripatéticienne de métier, tuée au moment où elle faisait causette avec le commissaire Bertrand... Mais les inspecteurs Ray et Massard, policiers tout ce qu'il y a de pourri, compromis jusqu'au cou dans les trafics d'Achille, découvrent que Rita n'avait pas de frère. Alors ?... De fait, appelé de Paris avec l'accord de l'inspecteur principal Grimaud, Stanislas Borowitz de la police des Polices vient d'entamer d'une façon fracassante le grand nettoyage de printemps en ce qui concerne le banditisme niçois. Cela entre deux étreintes avec la belle romancière Edmonde Puget-Rostand. L'arrivée impromptue de Charlotte, fille délurée de Borowitz, manque de compromettre ses plans. D'autant que la belle enfant se fait enlever en plein Nice. Convaincu que Grimaud ne cèdera pas aux exigences des bandits, Borowitz décide d'agir seul. Il extrait de sa cellule Achille le Corse qu'il avait arrêté en l'accusant du meurtre de l'inspecteur Ray... Alors qu'il s'apprête à lui faire passer un mauvais quart d'heure, il s'aperçoit que c'est l'Auvergnat qui, en fait, a enlevé Charlotte. Avec la complicité de Massard. Lorsqu'après avoir tué son complice, Massard ramène Charlotte à Borowitz, ce dernier livre sans aucun remords la brebis galeuse à la police...
Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma
Logo

Videos

EditeurFil à Film (Gaillon)
DistributeurFil à Film (Gaillon)
Annee1992
VersionVersion originale
FormatVHS - SECAM
CollectionBelmondo
PaysFrance
Nb/coul.Coul.
Durée110 minutes

Exploitation