L'Assassin viendra ce soir (1963) Jean Maley

Pays de productionFrance
>> Rechercher "L'Assassin viendra ce soir" dans le catalogue Ciné-Ressources
imprimer

Générique technique

RéalisateurJean Maley
ScénaristeJean-Michel Cabin
DialoguisteMichel Dubosc
Société de production Association Européenne de Films
Directeur de productionRaymond Blondy
Directeur de productionMarc Bossu
Directeur de la photographieClaude Robin
Ingénieur du sonJean Lecocq
Compositeur de la musique originaleCamille Sauvage
DécorateurJean Abribat
MonteurGabriel Rongier

générique artistique

Raymond Souplex(Le commissaire Serval)
Renée Cosima(Catherine Muller)
François Deguelt(L'inspecteur Garnier)
Noël Roquevert(Le commandant Henri Muller)
Gilbert Gil(Paul Roubais)
Jean Daurand
Pierre Doris(un inspecteur)
Paulette Dubost
Christian Dunil
Daniel Emilfork
Kim(Kyo)
Guy Piérauld
Lucien Raimbourg(M. Muller)
Claude Sorel
Max Théolès
Jean Tissier(le jardinier)

Bibliographie

Synopsis

Avec une froide insistance, la belle Catherine Muller signifie au commissaire Serval qu'il sera responsable de la mort de son père, le professeur Muller, s'il refuse la protection de ses services. Le commissaire, en effet, ne prend pas au sérieux les craintes de Catherine. Le professeur lui-même ne semble pas tenir compte des vagues menaces qu'il a reçues, et cependant, à l'heure dite, il s'écroule dans son laboratoire. Catherine, à son tour, est menacée et reçoit même une couronne mortuaire. La police entre sérieusement en action et délègue l'inspecteur Garnier qui se heurte aux Services Secrets, qui pensent avoir affaire à une question d'espionnage et décide d'éclaircir lui-même cette ténébreuse affaire. Dans une mystérieuse propriété, tous les protagonistes semblent tous aussi coupables que menacés. Bientôt, Catherine est assassinée, la bonne meurt d'effroi et les survivants adoptent tous un comportement aussi étrange qu'imprévu. En lutte de vitesse avec les Services spéciaux qui ne restent pas inactifs, l'inspecteur Garnier, en liaison avec la P.J. et au péril de sa vie, fait, in extremis, éclater la vérité. Il a découvert que Catherine n'était pas la fille du professeur, mais une espionne qui avait emprunté son identité. En essayant de s'échapper, elle est engloutie dans les sables mouvants.
© Les fiches du cinéma 2001
Logo

Exploitation